Gabon : Les Panhoins sont à l’origine de la situation actuelle du pays, selon Sandrine NGUÉMÉBÉ ENDAMANE

0
853
Sandrine NGUÉMÉBÉ ENDAMANE, Vice-Président du PSD, enseignante de philosophie

Bref rappel. La Constitution gabonaise est une neutralité ethnique, elle ne connait et ne reconnait aucun marquage. Cette précision est de rigueur.

Depuis hier, je suis sous le choc. Les propos d’un président de parti politique membre de la Majorité républicaine ne sont pas un pamphlet mais une véritable provocation. Je les entends encore dans ma tête, des cris stridents dans mon cerveau si bien que ma conscience et mon inconscient se sont retournés dans mon psychique. Incroyable.

Debout derrière un pupitre, derrière un micro, fièrement dans une condescendance inouïe, en termes dithyrambiques, pour ce responsable de parti politique (de plus de 60 ans), la France-Afrique n’est pas à l’origine du niveau de développement actuel du Gabon. Non. C’est plutôt ‹‹une minorité››, ‹‹les panhoins››. ‹‹La France- Afrique est un plaidoyer gabonais››, ‹‹la France- Afrique n’entache en rien la loyauté des autorités gabonaises››, ‹‹la France est un pays. Ami››… Évidemment, cette approche des rapports de coopération n’engage que cet orateur, un gabonais du Gabon ! Dans tous les cas, ce n’est pas à ce niveau de son allocution que réside le scandale. En effet, ce qui a presque fait exploser l’hémicycle dans laquelle se tient la plénière ordinaire du CND, c’est cette accusation lourde qui frise le mépris à l’égard d’un peuple: les fangs du Gabon. Je reste sous le choc ! Incroyable ! Quelle éducation pour notre jeunesse ! Incroyable ! Je reste estomaquée !

En prenant appui sur tout ce qui précède, je pense qu’il nous faut impérativement revenir aux fondamentaux d’une Nation. Il y a état d’urgence. Combien ruminent ce que j’ai entendu hier dans nos différentes administrations ? Â Zame !

Triste pour mon pays

Fin finale.

Sandrine NGUÉMÉBÉ ENDAMANE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here