Gabon : Les centres hospitaliers universitaires de Libreville et d’Owendo dotés de centrale de production d’oxygène à usage médicale.

0
625
Le ministre de la Santé durant la visite

Le ministre de la Santé et des Affaires sociales, Dr. Guy Patrick Obiang Ndong, est allé constater l’avancée les travaux d’installation des centrales de production à usage médicale en cours dans les centres hospitaliers universitaires de Libreville et d’Owendo ce vendredi 22 juillet.

L’installation de ces deux unités de production d’oxygène à usage médicale dans les des CHU de  Libreville et d’Owendo entre dans le cadre du programme de restructuration des Centres hospitaliers universitaires inclus dans la deuxième phase du Projet d’appui au secteur santé (PASS II).

Il était question pour le ministre de la Santé, accompagné de la Directrice de l’Agence française de développement (AFD), Marie Sennequier,  de vérifier l’avancée des travaux de ces deux centrales qui vont améliorer et consolider les capacités de production et de régulation d’oxygène à usage médical. Il s’agit donc d’une autonomisation qui va permettre la fourniture constante et permanente des unités des soins intensifs, les blocs opératoires et les salles de réanimation et si possible de tous les CHU selon Wilfried Mando, le coordonnateur national du PASS II.

Pour le Dr. Guy Patrick Obiang Ndong « l’installation de ces centrales d’oxygène à usage médicale est un acquis important pour notre dispositif sanitaire. Elle permettra de booster la capacité de prise en charge des patients dans les services de bloc opératoire,  de réanimation et de soins intensifs ». Il a assuré que les centres hospitaliers régionaux vont également bénéficier des équipements pour l’amélioration de leur plateau technique.

Au CHU de Libreville, ce sont deux stations d’oxygène à usage médical capables de produire 560 litres par minute qui sont en cours d’installation tandis qu’au CHU d’Owendo, c’est une centrale d’une capacité de production de 460 litres par minute pour un besoin exprimé de 360 litres par minute. La société commise à la tâche se chargera de la maintenance de ces importants équipements. Les CHU et cette entreprise ont, à cet effet, formaliser cette entente par la signature d’une convention.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here