Gabon : Le SYNTEE+, le SEERPAC et l’ONEP reportent le déclenchement de la grève générale.

0
573
Le personnel de la SEEG

Les organisations professionnelles des travailleurs des secteurs du Pétrole et Activités Connexes, de l’Eau et Electricité du Gabon annoncent que leur préavis de grève générale illimitée, parvenu au Premier Ministre le 17 décembre 2021 et qui a expiré le lundi 27 décembre 2021 à 23 h 59, est remplacé par un nouveau préavis de grève qui expire le lundi 10 janvier 2022 à 23 h 59min.

En effet, quatre (4) des cinq (5) points du préavis de grève du 17 décembre 2021 citent en contestation l’Arrêté n°0559/PM du 25 novembre 2021, lequel a été annulé le 24 décembre 2021 par décision de la Cour Constitutionnelle.

A ce stade, le préavis de grève poursuivait son cours au point de produire ses effets, c’est-à-dire la grève, en cas de non satisfaction du 5è point, seul point non concerné par l’Arrêté annulé, à savoir : Clarification par le Gouvernement sur le caractère non-obligatoire du vaccin Covid-19 en République Gabonaise, au vu des dérives constatées çà et là dans les entreprises.

Cependant, ce même 24 décembre 2021, le Gouvernement annonçait un nouvel Arrêté à tout point identique à celui dont l’annulation venait d’être décidé par la Haute Juridiction. Il s’agit de l’Arrêté n°0685/PM du 24 décembre 2021 publié au journal officiel le 25 décembre 2021.

Cette situation ramène donc le Syndicat National des Travailleurs du secteur de l’Eau et Electricité (SYNTEE+), le Syndicat des Employés ex Employés Retraités du Pétrole et Activités Connexes (SEERPAC) et l’Organisation Nationale des Employés du Pétrole (ONEP) à la case départ où l’ensemble de nos cinq (5) points de revendications demeurent non résolus. Mais notre préavis étant fondé notamment sur l’Arrêté annulé, son maintien rendrait sans objet une grève éventuelle.

C’est pourquoi, un nouveau préavis de grève générale illimitée a été déposé le lundi 27 décembre 2021 sur la table du Premier Ministre qui dirige l’action du Gouvernement.

En attendant l’expiration dudit préavis, les organisations professionnelles des travailleurs des secteurs du Pétrole et Activités Connexes, de l’Eau et Electricité du Gabon recommandent aux travailleurs d’intensifier la mobilisation pour une grève générale sans bavures au cas où des réponses satisfaisantes ne seraient pas apportées à leur cahier de charges par le Gouvernement.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here