Gabon : Lancement du concours national « Dessine-Moi la Paix ».

0
1039
Visuel du Concours

Le Collège Mabignath de Libreville a servi de cadre ce samedi 13 mai 2023, à la 1ère édition du concours national « Dessine-Moi la Paix » initié par l’Observatoire Chrétien pour la Paix (OCP) et rendu possible grâce au ministère de l’Education nationale, et sous le Parrainage du premier responsable de ce département ministériel, Camélia Ntoutoume Leclercq. 

Ce sont en tout 111 candidats répartis sur sept salles qui ont pris part à cette compétition ouverte aux trois meilleurs élèves de 4ème des collèges publics du Grand Libreville (Owendo, Libreville, Ntoum et Akanda). D’ailleurs, quatre bus de Sogatra ont été mis à contribution, soit un bus par commune pour le transport des candidats avant et après le concours. Silence total et concentration étaient de mise pour réaliser un dessin sur du papier Canson A4, afin d’y ressortir l’image des thématiques imposées, à savoir : La prospérité, l’agriculture, la justice, la santé, l’habitation, l’éducation et absence de guerre.

« Chaque thématique sera abordée par le groupe d’élèves inscrit dans les thématiques. Le but visé c’est de transmettre les valeurs de paix à la jeunesse et cela en rapport avec les élections générales que le pays compte organiser. Il va falloir inculquer ces valeurs de paix et nous y tenons vraiment, car la jeunesse assure la continuité du pays. C’est pour cela que nous avons sollicité l’Education nationale pour faire véhiculer ces valeurs » a indiqué Emile Bibalou, Président du comité d’organisation.

Par ailleurs, la transmission des valeurs de paix à travers les enfants dans leur environnement, n’incombe pas seulement aux enseignants, mais aux tuteurs aussi pour le bien de la société.

« Il n’y a pas de matière qui soit au-dessus de l’autre, il n’y a que la capacité d’un enfant à apprendre et à se distinguer, et peut-être plus tard en faire un métier. Ce que nous voulons pour ces enfants en tant qu’ambassadeur de la paix, c’est qu’ils puissent diffuser ces valeurs de paix dans les établissements. L’objectif étant de faire reculer et pourquoi pas arrêter les violences en milieu scolaire d’une part, et aussi dans les familles d’autre part parce que le socle de l’éducation c’est d’abord la base familiale » a insisté Camélia Ntoutoume Leclercq, ministre de l’Education nationale.

La gratitude à l’endroit du ministre de l’Education nationale était au rendez-vous pour avoir su traduire une vision, une pensée. « Nous sommes resté impressionnés de la facilité avec laquelle elle a appréhendé cette initiative. L’Observatoire Chrétien pour la paix est un bras séculier de l’Etat, et en tant que tel l’assiste et l’accompagne pour davantage promouvoir des valeurs non seulement du vivre ensemble, mais aussi de la cohésion sociale » a indiqué le Révérend Max Alexandre Ngoua, Coordinateur Général  de l’OCP.

Pour rappel, le concours national « Dessine-Moi la Paix » a trois phases : d’abord la phase de la compétition qui a démarré ce matin ; Ensuite, la deuxième phase concerne les corrections ; La dernière des phases concerne les récompenses aux 48 meilleurs candidats qui seront primés à l’issue du concours. Même que les dessins des élèves seront revalorisés à travers une exposition rendue possible par le ministre de l’Education nationale.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here