Gabon : La ville morte, une réussite totale.

0
698
Cité Rose à Nzeng-Ayong dans le 6ème arrondissement de la commune de Libreville.

Le mercredi 15 décembre, décrété journée ville morte par le mouvement « Copil Citoyen »,  a été une réussite totale dans certains quartiers de Libreville notamment  à Nzeng-Ayong dans le sixième arrondissement de la commune de Libreville, en passant par l’ancienne sobraga, échangeur de nzeng-Ayong, PK5, carrefour GP, et la cité rose, les rues étaient bien désertes et ressemblaient à un dimanche ou un jour férié.

rue entre l’ancienne Sobraga et la RTG

Une belle initiative suivie par des compatriotes qui ont certainement évité de contracter le coronavirus tout en restant à la maison.

Véritable repos ou correction infligée à un gouvernement qui refuse de comprendre les préoccupations des populations, lesquelles protestent contre la fin de la gratuité des tests PCR et l’obligation de présenter un pass sanitaire pour accéder à certains lieux publics à partir de ce 15 décembre.

La journée ville morte du mouvement « Copil Citoyen » a certainement aidé l’Etat à  lutter contre la propagation du coronavirus, car les populations  sont  restées à la maison et ont répondu favorablement à l’appel de cette organisation de la société civile gabonaise. Demain, il sera certainement question de faire le point de cette journée aussi bien pour le gouvernement que pour la société civile.

Le bras de fer est donc lancé !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here