Gabon : La nuit des idées, une lanterne pour éclairer les esprits.

0
280
Vue d'une danse traditionnelle

L’accès au patrimoine revêt une dimension toute particulière, pour les parents mais aussi pour la jeunesse gabonaise. Cette dernière a besoin de s’approprier son patrimoine, pour s’épanouir, affirmer sa culture, sa créativité et sa spiritualité.

Il est de notoriété publique qu’un masque fang a été vendu à plusieurs millions d’euros, certainement à un collectionneur en soif de connaissance. Comment comprendre qu’un étranger puisse débourser autant d’argent pour un masque ? Un patrimoine qui n’est pas le sien. Le patrimoine est une valeur qui renferme l’histoire d’un peuple, et le transmettre, c’est perpétuer la connaissance pour qu’elle ne disparaît pas. Mais comment transmettre, si personne ne veut être en possession du sujet de la transmission ?

C’est dans ce cadre que le Musée national en collaboration avec l’Institut français, ont organisé la nuit des idées avec pour thème (re)construire ensemble, dans le but de célébrer la circulation des idées entre les pays et les cultures, les disciplines et les générations. En ce qui concerne le Gabon et tous les 100 pays participants, il est question de découvrir ensemble des savoirs et échanger sur les grands enjeux de notre temps. Il s’agit autant de savoir donner que de recevoir.

Grande a été la surprise de découvrir que le Gabon regorge de richesses patrimoniales à travers les expositions des masques, des récits des textes et œuvres littéraires collectives, et qui n’attendent qu’à être découvert.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here