Gabon/Economie : La FEG joue dans la cours des grands avec son intronisation à la CGECI.

0
443
Une vue d'une délégation de la Fédération des Entreprise du Gabon

Du 27 au 28 octobre dernier, une délégation de la Fédération des Entreprise du Gabon (FEG) conduite par son Président Henri-Claude Oyima qu’accompagnait le Vice-Président en charge des Infrastructures a été l’hôte de la Confédération Générale des Entreprises de Côte d’Ivoire (CGECI) à l’occasion de la 2ème édition de la Rencontre des Entrepreneurs Francophones 2022 (REF22) qui a été couplée à la 10ème édition de la CGECI Academy.

Conduite par son Président Henri-Claude OYIMA, la délégation de la FEG a pris part à l’Assemblée générale de l’Alliance des Patronats Francophones (APF), qui regroupe 28 organisations patronales de pays francophones.

Cette alliance multilatérale et internationale vise à renforcer les liens entre entreprises et économies francophones de façon concrète et opérationnelle.

L’Alliance a mis en place 7 groupes de travail thématiques (GT) et identifié plus de 20 livrables. A chaque idée est associé une production concrète qu’il s’agisse d’une étude de faisabilité, d’une analyse détaillée, de propositions concrète ou d’action collectives à mettre en œuvre. Il s’agit de :

GT 1 : Infrastructures et grands projets

GT 2 : Libre circulation

GT 3 : Transition écologique et RSE

GT 4 : Banque, Finance et capital

GT 5 : Investissement et co-investissements

GT 6 : Formation professionnelle

GT 7 : Numérique

Ces assises d’Abidjan ont ainsi permis à Henri-Claude OYIMA de présenter à plusieurs de ses homologues présidents des organisations patronales ayant pour langue de communication le français les nouvelles ambitions et orientations stratégiques de la Fédération des Entreprises du Gabon. La présence des décideurs politiques, des institutionnels, des organisations internationales ainsi que les principaux bailleurs de fonds de la sous-région à cette rencontre a constitué une opportunité pour le Président OYIMA de prendre attache pour d’éventuels partenariats.

Lors de cette rencontre d’Abidjan, plusieurs sujets majeurs ont été abordé notamment ceux qui touchent au développement du secteur privé. A l’issue des travaux les participants ont émis des propositions concrètes pour renforcer considérablement le climat d’affaires de l’espace francophone. Plusieurs de ces propositions nécessitent l’appui de nos gouvernements. Il s’agit notamment de favoriser la circulation des biens et des personnes dans l’espace francophone pour lequel la création d’un visa d’affaires francophone est une nécessité absolue.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here