Gabon/Covid-19/Annulation des mesures gouvernementales : le ‘’Copil Citoyen’’ répond à l’entêtement du gouvernement.

0
1013
Geoffroy FOUMBOULA LIBEKA, le porte-parole du ''Copil Citoyen''

Suite à l’arrogance et le mépris affiché par le Gouvernement à l’endroit de la Cour Constitutionnelle en rejetant cinq heures après l’annulation de la décision n°0043/CC du 24 décembre 2021 portant annulation de l’arrêté 0559/PM du 25 novembre 2021 par la Cour Constitutionnelle, le ‘’Copil Citoyen’’ rappelle au Ministre de l’Intérieur et au Gouvernement cette disposition de l’article 1 alinéa 21 de la Constitution : « Chaque citoyen a le devoir de défendre la patrie et l’obligation de protéger et de respecter la Constitution, les lois et les règlements de la République ».

Face à ce qui s’apparente à un acharnement du Gouvernement à démontrer qu’il peut violer en toute impunité notre Constitution, qu’il peut mépriser en toute impunité nos Institutions et faire des droits fondamentaux et des libertés publiques des gabonais leur paillasson, le ‘’Copil Citoyen’’ rappelle au peuple gabonais, que les tests PCR demeurent gratuits en République gabonaise conformément au décret 00108/PR/MS du 10 avril 2020 instituant un dépistage de masse du Covid-19 en République gabonaise et qu’un arrêté quel qu’en soit l’auteur ne peut changer les dispositions d’un décret.

Tout en restant légaliste, le ‘’Copil Citoyen’’ mandatera ses citoyens pour introduire un autre recours tout en invitant le peuple gabonais, les syndicats ayants suspendus leurs mouvements de grève, les confessions religieuses et leurs membres, les acteurs politiques, culturels, économiques à se tenir prêt pour mener des actions d’envergures visant à défendre par tous les moyens patriotiques notre Constitution et nos libertés fondamentales face à un Gouvernement qui au-delà des compétences mises à sa disposition par le contribuable gabonais est en incapacité de rédiger un acte réglementaire conforme dans sa forme et en phase avec les aspirations de son peuple dans son fond.

Pour rappel, la décision n°0043/CC du 24 décembre 2021 portant annulation de l’arrêté 0559/PM du 25 novembre 2021 par la Cour Constitutionnelle stipule que « les mesures doivent être strictement proportionnées et appropriées aux circonstances de temps et de lieux, ainsi que le prévoit l’article 7 de la loi 03/2020 du 11 mai 2020 modifiée, susvisée, en ce que lesdites mesures touchent les libertés publiques, les libertés individuelles et les droits fondamentaux de la personne humaine ». Elle invite le Gouvernement a adapté ses actes réglementaires aux principes consacrés par la Constitution pour éviter tout malaise social.

Aussi, le ‘’Copil Citoyen’’ annonce que « nous ne laisserons personne, quelques soit son rang, son grade ou sa qualité violer notre Constitution et défier nos Institutions. Toute personne qui empruntera ce chemin trouvera sur sa voie, un peuple déterminé à défendre sa patrie et ses Institutions ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here