Gabon/CEEAC/Le maintien de paix et de sécurité dans la sous-région.

0
935

Il s’agit pour le conseil de paix  et de sécurité de l’Afrique Centrale (COPAX) qui se tient à Libreville  conformément à la V session ordinaire du conseil des ministres, de mener  une réflexion   sur la question de paix et de sécurité dans la zone de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique Centrale(CEMAC), cela à la demande du président en exercice de la CEEAC, Ali Bongo Ondimba en appui avec ses pairs.

Dans cette lutte de la recherche de la paix, la CEEAC a engagé  en 2013 une synergie avec la CEDEAO pour en finir avec le groupe terroriste Boko Haram.

« Je sais compter sur le plaidoyer du Conseil des ministres du COPAX auprès des Chefs d’Etat pour que le Sommet conjoint CEEAC-CEDEAO prévu  à cet effet se tienne effectivement » a déclaré Hamed Alami, secrétaire général de la CEEAC.

« Dans le même ordre d’idées et au  plan strictement communautaire, l’émergence des problèmes d’insécurité  transfrontalier   de tous ordres, a conduit la commission de défense et de sécurité du COPAX à consacrer le prochain cycle d’entrainement  de la FOMAC à la problématique des triangles d’insécurité dans la sous-région » a renchérie, le secrétaire général de la CEEAC.

Pour le ministre des Affaires Etrangères du Gabon, Noél Nelson M’Essone « le Gabon est résolument à en finir avec le phénomène de piraterie en mer, la déstabilisation  des Etats le cas tout dernièrement de la Guinée Equatoriale et enfin le groupe Boko Haram qui ne cesse de semer  la terreur ».

Avant la fin de la rencontre prévue pour ce dimanche 4 mars, le secrétaire général de la CEEAC, propose la tenue d’une réunion ministérielle sectorielle  avec la participation  des ministères  en charge des transports et voie de communication pour mettre à contribution les conseils nationaux des chargeurs  dans la mobilisation  des moyens financiers pour soutenir les deux stratégies afin de  sauver ce qui peut l’être. Cela, en attendant  la mise en forme du processus de la réforme institutionnelle avant   2019, laquelle est en bonne voie.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here