Fraude Douanière : Thomas Franck Eya le responsable d’Auto Bilan Agréé, Anatole Kabounou Okoni DGTT et Jean Felix Mezui du CNEDDT épinglés par la Douane Gabonaise.

0
1414
Une vue du Camion de marque MAN

C’est un scandale de plus parmi tant d’autres qui est en train de se produire depuis quelques jours à la Douane. Selon, certaines informations de sources sur, la société Autobilan Agréé aurait soustrait un véhicule encore sous Douane et l’aurait immatriculé frauduleusement avec la complicité du Directeur du centre national d’edition et de délivrance des documents de transports (CNEDDT), Jean Félix Mezui qui aurait délivré dans un premier temps le certificat provisoire d’immatriculation et par le directeur général des transports terrestres, Anatole Kabounou Onkoni aurait pris le relai en délivrant une carte grise audit véhicule.

Le véhicule qui est un camion de marque MAN attelé d’une unité mobile pour effectuer les visites techniques poids lourds aurait été importé par la société Autobilan Agréé en 2010. Au regard de la spécificité de sa mission et du caractère innovant de cette technologie, la société Autobilan Agréé avait alors sollicité une exonération de droit de Douane et toutes autres taxes qui s’imposent dans les importations de véhicules au Gabon. Cette facilité Douanière fut accordée à la société Autobilan Agréé pour une durée d’un (1) an, sous condition de payement d’une caution.

Ledit camion fut alors placé sous le régime d’Admission Temporaire Normale (IT), immatriculé AA 136 IT en attendant le payement des droits de Douanes. Cette forme de faveur permet à l’entreprise qui la sollicite de bénéficier du temps nécessaire pour rentabiliser son investissement et par la suite de s’acquitter de toutes les obligations fiscales dont elle a été exonérée.

Seulement, il se trouve qu’en lieu et place du délai d’un (1) an qui avait été accordé sous réserve du payement d’une caution, Autobilan Agréé non seulement n’a jamais payé ladite caution, mais a profité de ce statut pendant dix (10) ans, sans jamais être inquiété. Profitant de leurs proximités avec le directeur du CNEDDT, Jean Felix Mezui, les responsables d’Autobilan Agréé dont l’ancien champion de cyclisme Thomas Franck Eya, ont alors décidé de se passer de l’autorisation de la Douane pour mettre leur camion en immatriculation normale (plaque Jaune). Cela leur aura évité de payer la somme de quarante-trois millions  (43.000.000) de Francs CFA au titre des droits de Douanes redevable à la Douane Gabonaise. Jean Felix Mezui ne se fera pas prier  pour établir un certificat provisoire d’immatriculation à ses amis et complices d’Autobilan Agréé. Comme une machine bien huilée, Anatole Kabounou Onkoni prendra le relai et ne se gênera pas non plus d’enfreindre la loi en signant une carte grise à un véhicule soustrait frauduleusement au contrôle  de la Douane.

Le camion concerné est alors passé de AA -136 -IT, plaque rouge en 2010, à JJ-705 -AA, plaque jaune à la date du 5 février 2021. Cette manœuvre frauduleuse relance au grand jour la question des faux documents de transports dénoncés depuis un (1) an  par la confédération générale des petites et moyennes entreprises et industries (CGPMEI) et dont les investigations sont toujours en cours à la DGR, pourrait bien connaître un rebondissement.

Le DGTT Anatole Kabounou Onkoni qui a toujours clamé haut et fort que l’administration des transports ne produit pas de faux documents  trouvera-t-il le courage d’aller s’expliquer auprès des enquêteurs Douaniers qui ont la charge de ce dossier. Ou bien se contentera-t-il d’appeler ses parents pour le défendre comme il sait le faire à chaque occasion compromettante contre lui. Jean Felix Mezui aura -t-il encore le courage de dire qu’il ne sait pas ce qui lui est reproché dans les enquêtes en cours. Fera-t-il encore intervenir son épouse magistrate pour aller plaider en sa faveur. Thomas Franck Eya dira-t-il qu’il n’était pas informé qu’un camion qui a une immatriculation de couleur rouge IT est un véhicule encore sous contrôle Douanier.

Affaire à suivre.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here