Formation Professionnelle: Centre Multisectoriel de Nkok la grève continue…

0
692
Centre de formation de Nkok

Malgré la tentative de conciliation du ministère de tutelle le 27 novembre dernier les agents et personnels du centre multisectoriel de Nkok dans la commune de Ntoum continuent leur mouvement de grève reconduite au cours de l’assemblée générale tenue le lundi 4 décembre.

 

 Selon toute évidence les revendications contenues dans le cahier de charge déposé sur le bureau de la direction générale depuis juin 2021,  Entre autres revendications nous citerons la régularisation des situations administratives, la mise à disposition des enseignants et agents formateurs , le recrutement de la MONP, la souscription d’une police d’assurance pour les agents , et les équipements , l’indemnité compensatrice d’éloignement et mois d’arriérés  de primes de vacation, n’ont pas été résolues. La direction et l’Agence suspendant même le dialogue initié pour permettre la reprise des activités au centre multisectoriel de Nok.

 

Au cours donc la rencontre d’avec le cabinet du ministre de l’Education Nationale, il  en est ressorti que des promesses et surtout des révélations qui laisseraient penser à un vaste réseau de détournement de fonds. Si la direction avait promis de payer deux sur les sept dus il n’en demeure pas moins que le centre multisectoriel de Nkok selon les dires des responsables financiers qui devrait avoir un budget annuel de 1 milliard 500 millions, sur le document il n’ y a que  920 millions et ledit centre ne perçoit  que le tiers de son budget. Question. Où va le reste de la cagnotte ? Bien malin qui pourra le dire mais selon toute  vraisemblance on évoque du côté de la direction financière un manque d’approvisionnement des comptes des centres de formations pourtant le ministère du Budget parvient tout de même à inscrire la totalité des budgets mais les fonds disponibles dans les caisses seraient tronqués. Une situation qui persiste depuis 2021. D’où l’incapacité selon le directoire de s’occuper du fonctionnement efficient du centre et du personnel. Et si on regardait du côté du Trésor Public?

 

Où va donc cet argent ? Nul ne sait. Toujours est-il que le personnel du centre a décidé de maintenir et de poursuivre la grève jusqu’à satisfaction de leurs revendications. Dans tous les cas le gouvernement NDONG SIMA devrait jeter un regard inquisiteur sur ce qui ressemble ni plus ni moins à un vaste réseau de détournement.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here