Fait divers : un nouveau-né retrouvé sous le pont de la Gaboprix de Nzeng – ayong.

0
358
Une vue du nouveau né retrouvé sous le pont de la Gaboprix de Nzeng-Ayong.

Un nouveau-né d’environ 8 mois a été retrouvé mort  ce mardi 12 janvier 2021,  dans le 6e arrondissement de la commune Libreville,  sous le pont de la Gaboprix de Nzeng Ayong, aux environs de 6 heures. Les sapeurs-pompiers et les forces de police,  notamment la police scientifique alertés par les riverains ont retrouvé le nouveau-né et son cordon ombilical accrochés sur des objets flottants sur l’eau.

C’est une scène horrible que les populations de Nzeng- Ayong,  viennent de vivre cette  matinée. Un nouveau-né de sexe femelle d’environ 8 mois  a été retrouvé  sous le pont de la ruelle  menant vers l’école Dragage,  appelée communément carrefour Gaboprix,  Située entre la nouvelle cité et la cité rose et Dragages.

Au regard de l’acte  posé, les populations résidentes aux alentours du pont de la Gabonprix vont alerter les autorités  de la découverte à l’angle du pont d’un nouveau-né flottant sur l’eau. Dès 8 heures les premières équipes de la police et les sapeurs-pompiers arrivent sur les lieux du crime.  Ces derniers vont découvrir   le corps du nouveau-né au lieu-dit. Au regard de la position de fœtus,  il semble que  ce dernier serait venu des logements situés en aval  de l’autre côté de la Gaboprix.

C’est aux environs de 9 heures que  la police scientifique, va retirer le fœtus   avec à son coup le cordon ombilical et les restes du placenta. L’état du corps de ce dernier  laisse penser qu’il aurait été jeté  dans ces eaux il y a quelques jours.

Une situation rocambolesque qui vient remettre sur la table le problème de la sensibilisation sur l’avortement et la prise en charge des jeunes filles mère. Mais également la  mise en place des structures capables de prendre en charge ces dernières.  Les autorités gabonaises qui affirment prendre des mesures pour résorber ces problèmes devraient y jeter un regard  pour éviter de telles scènes aux populations.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here