Extorsion de fonds par des Eléments des Forces de Police Nationale.

0
606
Le marché de Nzeng-Ayong

Les opérateurs économiques de la Commune de Libreville, et ceux du quartier Nzeng Ayong dans le 6e arrondissement de la capitale en particulier, se font dépouiller par des brigades motorisées en service à la Direction de la sécurité publique (DSP) et ceux de l’unité spéciale d’intervention (USI).

En effet, depuis plusieurs mois, à la demande du gouvernement de la réouverture de petits commerces dans l’optique d’aider les populations à subvenir à leurs besoins, les deux unités de police citées en amont brillent dans l’extorsion de fonds, l’abus d’autorité, les violences physiques et ce, au su de leurs chefs d’unités.

Selon les dires des propriétaires de petits commerces, il s’agirait de deux véhicules bleus, immatriculés 30-173 et 30-174 tous de marque Toyota Land-Cruiser.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here