Dynamique unitaire, satisfait de la décision rendue par la Cour constitutionnelle.

0
626
Rassemblement des membres de la conasysed, image d'archives

Le Secrétaire général de la confédération syndicale Dynamique unitaire (DU), Louis Patrick Mombo, a tenu une communication au cours de l’Assemblée générale tenue le mercredi 12 décembre 2018 au terrain de basket d’Awendjé à Libreville, pour  exprimer leur satisfaction suite à la décision rendue par la Cour constitutionnelle. Avant d’annoncé le rejet de la trêve sociale proposé par le Vice-président de la République.

«C’est  avec satisfaction que nous accueillons la décision rendue  par la Cour constitutionnelle. Celle-ci a remis en cause les mesures d’austérités misent en place par le gouvernement. Il faut dire que la saisine de Dynamique unitaire (DU) se focalisait sur le fait que ces mesures étaient illégales et qu’il était primordiale pour le gouvernement de respecter la loi », a déclaré Louis Patrick Mombo, secrétaire général de DU.

En effet, selon ce dernier, toutes les mesures qui ont été prisent entre la date de la saisine de  Dynamique unitaire le 12 juillet 2018 et la décision de la Cour Constitutionnelle qui date du 11 décembre 2018, « sachant que celle-ci a délibéré depuis le 30 octobre dernier », entre autres, le gel des stages, le gel des avancements et recrutements… « Sont automatiquement de nul et sans effet et doivent être suspendues. Selon la constitution, dorénavant il est demandé au gouvernement de respecter les procédures», a-t-il indiqué.

Louis Patrick Mombo a par ailleurs annoncé que la proposition faite le lundi 10 décembre 2018 dernier, par le Vice-président de la République, Pierre Claver Maganga Moussavou, à savoir l’observation d’une trêve sociale, cette dernière a été rejeté à l’unanimité. «A Dynamique unitaire, les décisions ne sont pas prisent par les leaders, mais bien par la base. Celle-ci vient donc de rejeter la proposition qui nous a été faite lors de la rencontre avec le Vice-président, du fait qu’il n’y a pas de négociations entre le gouvernement et nous. Et n’ayant rien obtenu de la part des autorités depuis bien longtemps, vous comprenez aisément leur décision de rejet », a expliqué ce dernier.

Toujours dans une démarche de contestation et de revendication, une marche  est prévue pour le 18 décembre 2018 prochain à partir de 10 heures,  au rond-point de la Démocratie. A cet effet, les travailleurs sont attendus sur les lieux à partir de 7 heures.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here