Dynamique Unitaire, à la Cour Constitutionnelle.

0
530
Rassemblement Dynamique Unitaire, Jean Remy Yama au centre.

Engagée dans la lutte contre les mesures d’austérité mises en place le jeudi 21 juin 2018 dernier par le gouvernement, la Confédération syndicale Dynamique unitaire, plus déterminé que jamais à défendre les intérêts et les acquis des fonctionnaires gabonais, a récemment été entendue par la Cour constitutionnelle.

Déterminé à s’inspirer des luttes sociales qui ont permis de défendre les droits des travailleurs depuis Karl Max, et qui ont été et sont toujours menées de par le monde. Jean Rémy Yama, le président de la Confédération syndicale Dynamique unitaire, c’est dit prêt à faire usage de tous les moyens misent à la disposition des syndicats pour amener les autorités à annuler les mesures d’austérité qui mettent à mal la dignité du fonctionnaire.

En effet, en introduisant un recours auprès de la Cour constitutionnelle pour solliciter la fonction juridictionnelle de celle-ci, ce dernier souhaite pousser les institutions à prendre toutes leurs parts au conflit qui oppose aujourd’hui l’Etat et l’ensemble des travailleurs de l’Etat. Selon ce dernier, par cette action il donne une dimension plus transversale aux actions menées par la Dynamique unitaire.

Jean Remy Yama accuse ouvertement le gouvernement de vouloir « précariser et déshumaniser les agents publics », après avoir été auditionné par le juge constitutionnel, ce dernier assure que la décision émanant de cette institution ne sera pas  une simple réponse à leur requête, mais qu’elle aura valeur de message aux agents publics voire à tous les travailleurs et pourquoi pas à l’ensemble des forces sociales.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here