Dodo Bouguendza présente les critères de sélection des candidats du PDG.

0
869
Eric Dodo Bougendza, secrétaire général du PDG.

Le secrétaire général du parti démocratique gabonais (PDG) a au cours d’une conférence de presse tenue le jeudi 23 août 2018 au siège dudit parti sis à Louis, présenté les trois critères qui ont permis de procéder à la sélection des 143 candidats et les 122 listes qui devront défendre les couleurs du parti lors des élections législatives et locales devant se tenir le 6 d’octobre prochain.

« C’est sur la base de proposition que trois critères fondamentaux ont fait l’objet d’un intérêt particulier de la part de la hiérarchie pour déterminer le choix des candidats qui devront aller défendre les couleurs de notre parti lors des deux élections. Le premier critère est celui du rajeunissement lié à la prise en compte des qualités de certains jeunes, qui ont été investies par le PDG. Deuxièmement, il y a celui de la féminisation. Là aussi, des candidates ont été investies pour les élections législatives et également locales. Enfin, le troisième critère reste celui de l’ouverture. L’ouverture vers la société civile. Parce que le PDG est un parti qui se veut moderne. Et tout parti qui se veut moderne ne doit pas fonctionner de façon close», a indiqué le secrétaire général du PDG.

En effet, pour ce dernier, le troisième critère est la raison pour laquelle un certain nombre de personnalités politiques, tant du monde des affaires que celui de la société civile ont été prise en compte dans les différentes listes municipales et départementales présenté par le PDG. «Globalement les candidats présentés par le PDG en vue des deux scrutins sont constitué de 30% de jeunes et 30% de femmes qui seront chargés de défendre nos couleurs. Nous vous assurons que le PDG reste fidèle en ce qui concerne le renouvellement de sa classe politique. Ce renouvellement se fait progressivement. Et si vous examinez nos différentes candidatures, vous vous apercevrez aisément que le respect du renouvellement de sa classe politique est respecté», a conclu  le secrétaire général du PDG.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here