Distinction : Rosny Le Sage Souaga, récompensé par le Prix FILA de l’engagement littéraire africain 2022.

0
1548
Rosny Le Sage Souaga recevant son prix

Le commissariat Général du Festival International du Livre et des Auteurs (FILA) a décerné à Rosny Le Sage Souaga le Prix de l’Engagement Littéraire Africain en République de Guinée. 

C’était au cours d’une cérémonie présidée par Monsieur Lamine KÉITA, Gouverneur de la région administrative de Nzérékoré représentant Monsieur Alpha SOUMAH, Ministre de la Culture, du Tourisme et de l’Artisanat empêché, que l’auteur de « Terre Outrée » et Président du Festival International du Livre Gabonais et des Arts (FILIGA) a reçu tous les honneurs dignes de son parcours.

Que d’honneurs ! Moins de deux mois après avoir été nominé au Grand Prix FIPA de Poésie Africaine d’Expression Française 2022 à Abidjan en République de Côte d’Ivoire, c’est le Jury du FILA qui a distingué Rosny Le Sage Souaga, dimanche 04 décembre dernier, à Nzérékoré.

Aussi prestigieux que puissent être ces honneurs, ils ne récompensent pas assez la carrière de cet homme de lettres au parcours singulier. « C’est lui qui nous fait honneur en acceptant ce prix », révèle Monsieur Jean-Baptiste ZEBELAMOU, Commissaire Général du Festival International du Livre et des Auteurs (FILA).

Rosny Le Sage Souaga est un homme de verbe, et c’est par le verbe que le monde de la culture guinéenne lui a rendu hommage. D’abord par des témoignages, ensuite par des poèmes, enfin par la chanson (hymne du FILA). « Il nous fait tellement honneur que si l’Afrique reconnaît vraiment les valeurs universelles de la littérature, un de ces jours, il gagnera mieux de la littérature africaine et mondiale » affirme Madame Kourtoumy GUILAVOGUI, Coordinatrice du FILA.

Dans la même veine, le Directeur Artistique du FILA, Monsieur Soussoy D’ÉBÈNE, a magnifié l’engagement du lauréat. Pour lui, Rosny Le Sage Souaga s’intéresse aux grandes questions qui interpellent l’Afrique. Sa dernière publication, « Terre Outrée », confirme le caractère avant-gardiste de l’auteur gabonais qui exprime une révolte de l’intellectuel, et postule la réconciliation des hommes dans l’égalité, dans l’amour mais surtout dans la responsabilité de l’homme politique face à la paupérisation du peuple. C’est cet engagement qui lui vaut ce prix, car de « Mille Nuits sans Aurores » à « Terre Outrée », l’auteur s’oriente dans la perspective d’une dénonciation. Ses textes valent la chandelle de renvoyer le Monde aux espoirs mouillés.

Avec une voix empreinte d’émotion, Rosny Le Sage Souaga a tenu à remercier l’État Guinéen. « Je ne peux pas dire tout ce qui m’étreint en honneur et en reconnaissance. Vous m’avez honoré devant les miens ; ici, je me sens chez moi, je suis également fils de Zaly. Ma présence à Nzérékoré, en cette terre guinéenne forestière est habitée par l’espoir. Je crois vraiment que la littérature a la capacité de sensibiliser positivement le public. Car, de nombreux livres concourent au processus de développement par des messages qu’ils véhiculent et qui éveillent les consciences. De même, par la culture, l’on peut aider à construire une société démocratique et participer au développement par les changements des mentalités.», a-t-il confié à l’assistance.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here