Direction du trafic de Setrag : le centre du système de transport ferroviaire.

0
714
Le Contrôle du trafic en abrégé Cotraf

Pour satisfaire sa clientèle et mieux optimiser le trafic ferroviaire, la Setrag s’appuie sur les services direction du trafic dirigée par, Mr Ludovic Megné. C’est au sein de cette direction que les mécanismes pour  mieux assurer le transport des personnes, des marchandises, des biens et des services sont mis en place.

Mr Ludovic Megné, Responsable de la direction techniquetrafic ferroviaire

Un travail technique qui nécessite beaucoup de professionnalisme, car il faut veiller à ce que  les trains arrivent à circuler  d’un sens à l’autre, pour satisfaire la clientèle et répondre aux exigences des partenaires.  Cette direction a pour mission de concevoir, de faire appliquer et de conduire un process adapté aux besoins du moment, lequel doit prendre appui sur la modernisation des outils de gestion des mouvements des trains qui passe par l’optimisation de l’ordonnance des trains , elle-même précédée de celle de la grille horaire.

La mise en pratique de ces dispositions est du ressort du contrôle du trafic en abrégé Cotraf, instrument essentiel cœur du système technique de la Setrag.  Comme le précise son nom, il est l’indicateur de trafic qui détermine le temps de croisements et d’expédition des trains. Doté d’une multitude d’ordinateurs affichant le nombre des trains, lesquels permettent de connaître le temps de parcours des trains d’un Canton à un autre, leur temps d’attente dans une gare et leur temps de parcours général total, il comprend des équipes des techniciens rompus à la tâche. La salle des opérations qui l’abrite dispose des logiciels de sécurisation de dernière génération tels, TCS, ATTRAC, VIRIATO fruits des efforts consentis par le groupe Eramet, son actionnaire unique qui a  à cœur la modernisation l’outil de pilotage du Transgabonais.

Le Cotraf, instrument de technologie moderne est conçu, outre pour les raisons de sécurité, de gestion des mouvements des trains, mais également pour aider les opérateurs économiques à mieux gérer le trafic de leur marchandise par une visualisation des mouvements des trains en temps réel, lequel se fait par un suivi des paramètres des indications des performances. Il demeure un outil clé de l’activité ferroviaire. Outre cet exploit, la direction du trafic a aussi mis en service une nouvelle approche du transport lourd par la massification des wagons. Aujourd’hui, les trains plus longs et plus lourds sont en trafic, l’objectif étant d’occuper moins de sillons.

Ce souci d’efficacité a eu comme exigence, que les distances de croisements des soient raccourcis. C’est dans cet élan et, en attendant la création d’autres gares, que vit le jour celle Essassa prévue pour trier les trains grumiers appartenant à Gabon Spécial Economic Zone, mais aussi la réhabilitation des gares de Bissouma et Alembé pour mieux fluidifier les mouvements des trains.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here