Début des travaux du nouvel aéroport dans 4 semaines.

0
1226
Réunion technique entre le ministre des transports et les techniciens marocains pour le lancement des travaux du nouvel aéroport à Essassa.

Justin Ndoundangoye, le ministre des transports et de la logistique vient de rendre public le démarrage des travaux du nouvel aéroport  situé à Essassa au pk 28, dans la province de l’Estuaire cela à l’occasion d’une réunion technique avec les opérateurs marocains, ICAD( Innovative Contractors for Advanced Dimensions) et la société générale des travaux du Maroc(SGTM). « Il est question pour nous de moderniser nos infrastructures aéroportuaires. Nous devons faire des ports et des aéroports des vitrines de notre pays selon la volonté du président de la république Ali Bongo Ondimba » a souligné le ministre Justin Ndoundangoye.  

La superficie du nouvel aéroport est de 4500 hectares avec un Aéroville, il sera construit sur une zone qui regroupait 14 villages et 213 tombes, un accord a été trouvé avec les familles, suivi d’un dédommagement avec pour certains la construction de 50 logements et d’autres de l’espèce. Plus de litige sur cette zone le ministre aujourd’hui est détenteur des documents de titres de propriété selon ce dernier.

Un partenariat a été signé avec la Zone économique spéciale du Gabon(GSEZ) pour la protection de la faune et de la flore et un autre pour la ratification des différentes  conventions, justin Ndoundangoye, le ministre des transports a indiqué que le site  pour l’heure se trouve à la phase de déforestation en attendant le lancement prévu dans 4 semaines.

L’étape de l’appel d’offre pour l’équipement de navigation, de construction de tour de contrôle et d’équipement météorologique, l’entreprise ICAD a procédé en début de week-end à la présentation du matériel et des différentes étapes de construction de la tour de contrôle et de la station de sécurité sans oublié la lutte contre l’incendie. La construction est prévue pour six(6) mois d’après le directeur général de ICAD pour la région Afrique, Edmond Roger Selwan.

La construction des différentes gares routières et maritimes reste du ressort de la SGTM, en tenant compte du respect de la qualité et du délai selon le directeur d’exploitation Yassir Yacoubi.

Les gabonais attendent ce vaste chantier qui va changer la physionomie de la bourgade d’Essassa tout en créant des emplois directs et indirects.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here