Culture : Mangaga Moussavou, braque le corps de Mackjoss.

0
2899
l'exposition du corps de Mackjoss à Sainte Marie

Au moment où  Mackjoss avait  besoin d’argent  pour se soigner, Pierre- Claver Maganga Moussavou, s’occupait tranquillement  de sa formation politique,  le parti social-démocrate  (PSD), et de son ranch de Mouila, avant de décider de portée  les valises d’Ali Bongo Ondimba, celui-là même qu’il boudait  il y a quelques années.

De son vivant et selon des sources concordantes, Mackjoss  voulait se faire enterré à Tchibanga dans la province de la Nyanga, oubliant  que Maganga Moussavou du seul fait du même des moussanda vient de s’accaparer  du corps de l’artiste,  en l’empêchant de regagner  la terre de ses ancêtres (Tchibanga), en lieu et place de Mouila.

A Tchibanga, tout était fin prêt pour recevoir la dépouille du Baobab de la musique gabonaise, oubliant que le père virtuel Maganga Moussavou allait s’en foutre du droit coutumier. Maganga Moussavou en vice- président de la république se croirait permis de tout  faire depuis qu’il est en fonction, il fera tout pour que la dépouille ne soit pas transféré sur Tchibanga. Drôle de manière de rendre hommage à une personne  qu’on n’a jamais aidée de son vivant. Que le vice- président explique clairement  ce qui se fera après l’enterrement.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here