Conflit à la frontière gabonaise : la délégation d’Omar Denis Junior rebrousse chemin.

0
1755

Après plusieurs négociations, la délégation qui accompagnait Omar Denis Junior, le petit frère d’Ali Bongo, n’a pas obtenu l’autorisation de rentrer au Gabon pour assister aux funérailles de son oncle Fidèle Andjoua.

En effet, c’est un fait rocambolesque qui vient de se dérouler à la frontière Gabon–Congo. Les autorités gabonaises viennent d’exiger à la délégation qui accompagnait Omar Denis pour assister aux funérailles de son oncle, de repartir au Congo. En cause, l’absence d’autorisation d’entrer au Gabon et la crise sanitaire qui sévit encore dans le pays. Une décision et des raisons que la délégation a trouvées de fallacieuse.

Sinon comment comprendre que, c’est pendant que la délégation était en train d’établir des listes pour ce faire tamponnées leurs passeports auprès des services gabonais d’immigration, que les agents interpellent les membres de la délégation, tout en les accusant de détenir des armes. Malgré la fouille dit-on, aucune arme lourde n’a été retrouvée dans les 16 véhicules. Après des échanges, 8 personnes ont été autorisées à rentrer au Gabon sur les 59 de la délégation.

Ainsi, face au refus des autorités gabonaises de laisser entrer toute la délégation, Omar Denis va camper sur sa décision et décider de rebrousser chemin. Un évènement malheureux qui aurait pu être traité autrement. Sachant que, les personnes qui accompagnaient Omar Dénis étaient des collaborateurs du Président Sassou-Nguesso, cet affront va-t-il se limiter à ce conflit frontalier ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here