Commission CEEAC-Gouvernement gabonais: La question du financement de la Communauté au centre des échanges.

0
624
Photo de famille entre respectivement le président de la Commission de la CEEAC Gilberto Da Piedade Verissimo, la Ministre gabonaise du Budget et des Comptes publics, Edith EKIRI MOUNOMBI ép. OYOUOMI, le Ministre délégué aux Affaires Etrangères, Hermann Immongault, archives

Le Président de la Commission de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique Centrale(CEEAC), Gilberto Da Piedade Verissimo a été reçu par la Ministre gabonaise du Budget et des Comptes publics, Edith EKIRI MOUNOMBI ép. OYOUOMI en présence du Ministre délégué aux Affaires Etrangères, Hermann Immongault. Au menu des échanges, la question du financement de la communauté. Les discussions ont tourné autour de l’application de l’actuel mécanisme de financement, la Contribution Communautaire d’Intégration CCI, de son efficacité ou non, des difficultés éprouvées par certains Etats à incorporer la CCI dans leurs corpus judiciaires.

Cette rencontre s’inscrit dans le cadre du suivi des conclusions de la XXIIème session ordinaire de la Conférence des Chefs d’Etat et de gouvernement tenue le 25 février 2023 à Kinshasa qui a instruit la Commission d’accélérer la mise en œuvre de la décision de la 20ème Session Ordinaire de la Conférence des Chefs d’État et de Gouvernement relative à la mise en place d’un Groupe de travail d’Experts des États membres en charge des finances et du budget élargi aux Experts des Banques centrales pour réfléchir sur les modalités efficaces de reversement automatique de la Contribution Communautaire d’Intégration et sur la recherche des mécanismes de financement autonome et innovant de la Communauté.

En accédant à la présidence en exercice de la CEEAC le 25 février dernier, lors du 22ème Sommet ordinaire des Chefs d’Etat et de Gouvernement, le Président de la République Gabonaise, Président en exercice de la CEEAC Ali Bongo Ondimba, a placé son mandat sous le sceau des domaines d’intervention suivants : La jeunesse et les femmes ; La sécurité maritime ; L’environnement ; Les chantiers du financement de l’Organisation Communautaire.

C’est donc à la lumière de ces engagements que les membres du gouvernement gabonais entendaient, au cours de cette rencontre, s’enquérir de la réalité de l’Organisation par rapport à ces thèmes, afin de mieux concevoir, en collaboration avec la CEEAC, le champ d’action. Le Président de la Commission de la CEEAC s’est donc livré à l’exercice de présenter à ses hôtes la situation actuelle des finances de l’Institution, ainsi que les mesures qui ont été prises pour surmonter les difficultés.

Il a été suggéré par la même occasion, que la CEEAC crée des portefeuilles de projets qui intéressent la région, afin que les Etats eux-mêmes s’impliquent et créent des fonds de contrepartie, pour l’exécution des projets dont les bailleurs exigent lesdits fonds. De même, la CEEAC est exhortée à impliquer davantage les partenaires techniques et financiers traditionnels, tels que la Banque Africaine de Développement, l’Union Européenne et la Banque Mondiale.

Une réunion conjointe se tiendra prochainement entre les Ministères des Finances et les Banques Centrales des Etats membres, d’une part et la CEEAC de l’autre, pour rechercher les mécanismes de mise en œuvre efficiente et efficace de la CCI, ainsi que les contributions actuelles, et la dynamisation des économies de nos Etats.

Rappelons que le Président de la Commission de la CEEAC était accompagné du Secrétaire Administratif à la CEEAC, Alberto Cassonga Cabongo, de l’Agent Comptable Central, Florin Edgar PENDEORO BOLLO, du Directeur de la Planification, de la Programmation et du Budget, Francisco Mangue, et de la Directrice de la Communication, des Relations Publiques et du Protocole Hedwirame dos Santos.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here