CGE : Lambert Matha en « mauvais tricheur » pour la mise en place du bureau du CGE.

0
1027
Le président de ''Les Démocrates'', Guy Nzouba Ndama (le deuxième à gauche) mal en point

Les 41 partis de l’opposition ont dénoncés  jeudi dernier l’ingérence du ministère de l’intérieur  dans la composition  des listes des représentants au sein  des commissions ad hoc en charge de l’examen des dossiers  de  candidature du centre gabonais de élections(CGE).  

 

Pourtant, les résolutions du dialogue politique de mai 2017, sont clair et précise une composition des représentants  à égalité de la majorité l’opposition au sein  des commissions ad hoc en charge de l’examen des dossier de candidature  et du collège spécial chargé  d’élire le président du CGE,  l’opposition en homme averti  avait certainement  vu l’ingérence  de Lambert Matha, d’où le retard de la constitution de sa liste.

La coalition des 41 partis politiques de l’opposition s’est révoltée contre la mauvaise manière de faire du ministre de l’intérieur, celle qui consiste à vouloir mettre de l’huile dans le feu et par la suite accuser l’opposition. Le ministre de l’intérieur à harmoniser seul la liste des représentants de l’opposition malgré les différentes listes parvenues à son cabinet de la part de l’opposition.

« Nous du côté de l’opposition, nous prenons acte, et le ministre vient de montrer une fois de plus son manque de neutralité que lui confère la loi, quand ta composition des commissions pour mettre en place le centre gabonais des élections(CGE) », a regretté Guy-Nzouba Ndama, président  du parti « les Démocrates » et porte- parole de la plateforme.

Malgré les coups bas du ministre de l’intérieur, Lambert Noél Matha, l’opposition entend tout de même prendre part aux élections législatives, avant de prendre à témoin l’opinion nationale et internationale.

.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here