Cérémonie d’ouverture du CHAN Total Energies, Algérie 2022 : La nation verte à l’honneur.

0
335
Une vue des festivités lord de la cérémonie d'ouverture

Deux heures avant le début des festivités, le stade Nelson Mandela avait ouvert ses portes. En guise d’apéritif, les spectateurs ont pris place dans les artères de cette belle enceinte située à Baraki au son de “Viva l’Algérie” une chanson interprétée par Dounia et Mahfoud, très populaire au pays des Fennecs.

Et la playlist du DJ en place a bien rendu bien heureux les supporters algériens venus en masse pour assister au match d’ouverture. Du fameux succès de Khaled “Didi” qui a popularisé le raï dans le monde, à “Dana Dana” de Cheb Rayan, tout le stade chantait à l’unisson.

Puis vint la fanfare de la Garde républicaine. Au pas, les hommes de ce régiment militaire se placent au bord de la pelouse afin d’entonner le Kassaman, l’hymne national algérien, repris par les 40 000 spectateurs du stade.

Un premier tome qui lance la partie officielle. Le président de la fédération algérienne, Djahid Zefizef est le premier à prendre la parole “ l’Algérie souhaite la bienvenue à toute l’Afrique”.L’occasion une nouvelle fois pour le patron du football algérien de rendre hommage à Nelson Mandela.

Comme un moment suspendu, une vidéo retrace les œuvres de l’ancien président de l’Afrique du Sud, vient alors Zwelivelile Mandela petit-fils de Madiba, acclamé par tout le stade qui scande le nom de “Mandela”. “Je tenais à remercier l’Algerie pour ce beau cadeau, merci d’avoir honoré mon grand-père”.

Avant que le Premier ministre du pays, ne déclare ouverte la septième édition du Championnat d’Afrique des Nations, TotalEnergies Algérie 2022.

Le Stade Nelson Mandela assiste un superbe spectacle, un voyage à travers les cultures du pays. Hommage aux Touaregs, ce peuple berbere et nomade du Sahara central et qu’on retrouve en Algérie, en Libye, en Niger, au Mali, en Mauritanie, au Tchad, et encore dans l’extrême nord Burkina Faso.

Peuple d’histoire, berceau de nombreuses civilisations, l’Algérie a aussi voulu rendre hommage à l’Afrique du Sud avec la présence de la chanteuse Khesswa accompagnée par les artistes algériens Fethi Tabouche – et Tikoubaouine, pour l’hymne officiel de ce CHAN, intitulé sobrement “Marhaba”, qui signifie “Bienvenue” en arabe.

À l’instar de la Coupe d’Afrique des Nations, Cameroun 2021, avec Faly Ipupa, la touche congolaise est venue de Dadju. L’artiste multi-récompensé a chauffé le stade avec son tube “Mon Soleil” avant d’être rejoint par l’enfant du pays, celui que tout le monde attendait : Soolking, pour un duo bien rythmé dont les deux amis ont le secret, sur leur collaboration “Melegim”.

À tout seigneur, tout honneur, le natif d’El Hammamet clôture la cérémonie avec le son qui l’a fait connaitre “Suavemente”.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here