Cérémonie de lancement de la méthode d’évaluation de l’intelligence artificielle au Gabon.

0
349

Le ministre des Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication Laurence Ndong a procédé le 20 décembre 2023 à Libreville au lancement des ateliers sur les méthodes d’évaluation de l’intelligence artificielle (AI). C’était en compagnie du Représentant Résident de l’UNESCO au Gabon et auprès de la CEEAC Éric Voli Bi.

Eric Voli Bi lors de son allocution

Cette cérémonie de lancement entre dans le cadre de la mise en place de politiques de développement de l’IA et vise à promouvoir sa compréhension approfondie avec pour objectif la production d’un rapport national permettant d’établir une cartographie complète de l’IA au Gabon. Rappelons que l’intelligence artificielle représente une avancée technologique majeure qui façonne de nombreux aspects de notre vie quotidienne et offre un potentiel incroyable pour résoudre des défis complexes. C’est une force transformatrice qui touche tous les aspects de nos vies, de nos interactions sociales à nos systèmes économiques, politiques et de défense. “La rencontre de ce jour est une réponse positive à l’appel à l’action lancé pour garantir un avenir technologique responsable pour l’IA. Elle est au service de l’humanité et contribue à la réalisation des ODD, favorise l’innovation et le progrès tout en garantissant le respect des valeurs éthiques fondamentales. L’UNESCO s’est engagé à accompagner le Gabon dans l’élaboration d’une stratégie nationale de l’IA dont l’étape préalable constitue la réalisation d’une évaluation nationale” a déclaré Éric Voli Bi, Représentant Résident de l’UNESCO au Gabon et auprès de la CEEAC.

Laurence Ndong durant son intervention

Classé au 135e rang mondial soit au 13e rang en Afrique Subsaharienne pour un score de 33,09 dans les domaines de l’IA et de la transformation digitale. Le Gabon, conscient de son retard a décidé de faire du Numérique un des leviers de la croissance, de l’inclusion scolaire et de la souveraineté nationale intégré dans ses objectifs stratégiques de développement de l’IA. “Comprenant la nécessité de guider le développement de l’IA, de manière éthique et socialement plus responsable, le Gouvernement est déterminé à établir des zones rigoureuses afin de garantir la transparence, l’équité et la responsabilité dans le déploiement de cette technologie avancée. Cela implique de travailler en étroite collaboration avec le secteur privé et la société civile pour élaborer des cadres réglementaires, adaptés et flexibles” a déclaré le ministre des Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication Laurence Ndong.

Gageons que le Gabon prenne la place qui lui revient dans la course à cette compétition stratégique en s’appuyant sur l’excellence de son tissu académique et industriel.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here