Cameroun et Guinée-Equatoriale : le mur de la honte !

0
8254

Des cas de séparation de frontières ont déjà été observés avec d’autres pays comme les Etats-Unis qui ont construit un mur pour se délimiter du Mexique. Même l’Allemagne procèdera à son éclatement durant la Guerre Froide suite à la construction d’un mur. Le cas du Cameroun et de la Guinée-Equatoriale est insolite en Afrique. A cet effet, Beaudelaire Mouaffo journaliste à la télévision centrafricaine V4 RCA dans son reportage « Cameroun/ Guinée-Equaroriale le mur de la honte » daté du 24 mai 2020 nous donne des précisions sur la création d’une barrière en béton entre la Guinée-Equatoriale et le Cameroun.

L’idée viendrait donc de Théodoro Obiang Nguema Mbasogo : celle d’ériger un mur de séparation d’avec Paul Biya. Même que ce mur est qualifié de honteux par un intervenant dans le reportage.

En effet, cet intervenant fustige le caractère de la mise en place de cette barrière qui est pour lui ‹‹un recul de 100 ans en arrière››, car on ne sépare pas les peuples de cette façon grotesque et avilissante. Face à cette situation rocambolesque l’entente, le dialogue et la recherche des solutions sont de rigueur. Pourtant en Afrique, force reste à la solidarité, au respect des valeurs au détriment de l’égoïsme.

Ce type de problème met en relief la mixité familiale Equato-Guinéo Camerounaises, même gabonaises. La décision prise par la Guinée-Equatoriale de créer une telle muraille est sans-doute due aux innombrables cavalcades clandestines des ressortissants camerounais. Cette délimitation des frontières aura, sans conteste, pour conséquence des retombées économiques. Ce sont les opérateurs économiques qui en pâtiront (commerçants, vendeurs).

Les allers et retours se feront dorénavant précautionneusement. Qu’à cela ne tienne, cette affaire vient révéler que l’effectivité sur la libre circulation des personnes et des biens dans les pays membres de la Communauté Economique et Monétaire de l’Afrique Centrale (CEMAC)  n’est pas appliquée sur le terrain. Ce qui est pour l’Afrique Centrale une récession.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here