Branchements anarchiques: causes d’électrocution.

0
2315

Des électrocutions liées aux branchements anarchiques de câbles électriques aussi bien à Libreville qu’à l’intérieur du pays sont constatées. L’on en dénombre des centaines chaque année, mais on ne dénombre que cinq décès ce, pour le compte de l’exercice 2011, selon l’ONG Lubia, qui prône la défense des droits et la protection des intérêts économiques et sociaux des consommateurs d’énergie.

En effet, la population doit pouvoir prendre conscience de ce phénomène des branchements anarchiques des câbles de courant avec des raccordements de fortune. Les zones les plus exposées, sont les quartiers sous intégrés, avec pour corollaire le problème d’extension du réseau électrique. Car, les poteaux d’extension répondant à la normalisation des branchements coutent cher. Pendant que la norme exige d’avoir un poteau à tous les cent mètres, les populations sont elles, souvent établies à plus d’un kilomètre, difficile donc d’acheminer l’électricité sur cette distance.

Il serait donc judicieux de revoir à la baisse le cout des matériaux d’acheminement de l’électricité, afin d’éviter les risques d’électrocution dans les quartiers à l’exemple de Nzeng-Ayong Montalier, Alibadeng, Akournam, Alenakiri, Bel Air, Diba-Diba, même dans l’arrière-pays notamment dans la province du Moyen-Ogooué au quartier Mitoné, à cinq kilomètres de Lambaréné et dans la province du Haut-Ogooué.

Force est de constater que les électrocutions atteignent des proportions très inquiétantes en saison de pluies, il est donc plus qu’impérieux que les autorités apportent une attention très particulière à cette problématique.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here