Avéa et Nzeng-Ayong sous les eaux.

0
943

Les fortes précipitations qui se sont déversées à Libreville durant ces dernières heures, ont provoquées les premiers débordements des cours d’eau et rivières dans les quartiers Avéa et Nzeng-Ayong, respectivement dans le 2e et le 6e arrondissement de la capitale. Sur le front des intempéries et des inondations, les spécialistes annoncent que la situation ne va pas s’arranger dans les jours à venir.

Les orages et les abondantes pluies qui touchent Libreville sont parfois si violents qu’ils peuvent être reconnus par l’Etat comme une catastrophe naturelle, par arrêté interministériel. En effet, le risque d’inondation, par débordement de cours d’eau, submersion ou ruissellement, concerne de nombreuses communes gabonaises. Même que 75 % des communes seraient potentiellement impactés par le risque de ruissellement.

Afin d’assumer au mieux leurs responsabilités, le ministère de l’Intérieur et les élus locaux doivent donc mener un certain nombre d’actions en anticipant au mieux les phénomènes, en planifiant, en intervenant au moment de la crise et en gérant la période de retour à la normale des villes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here