Andjoua Bongo Ondimba Moctar déféré hier vendredi 26 à la prison centrale de Franceville.

0
8641
Le Libanais naturalisé Gabonais dont le nom est Andjoua Bongo Ondimba Moctar

Après vingt-quatre heures de garde à vue (mercredi 24 février dernier), pour avoir giflé le premier  maire adjoint de la commune de Franceville Jules Ferry Ndouadjila Ndoumou, le Libanais naturalisé Gabonais dont le nom est Andjoua Bongo Ondimba Moctar a été déféré le vendredi 26 février à la prison centrale de Franceville pour atteinte et manque de respect à l’autorité.

Dans cette affaire qui a failli tourner au vinaigre à Franceville n’eut pas été le professionnalisme des agents des forces de l’ordre et de sécurité affectée dans cette région du sud-est du Gabon, le procureur a décidé de réagir avec la plus grande rigueur afin que ce genre de spectacle ne fasse pas école au Gabon.

Le Gabon est un Etat de droit, et les autorités en fonction ne sauraient accepter que le désordre s’y installe sauf erreur de notre part. Car, il est difficile de comprendre que le Gabon avec son hospitalité légendaire aux frères venus d’ailleurs soit trahi par ces derniers à l’exemple de l’humiliation du premier maire adjoint de Franceville qui a reçu une gifle.

Pour l’heure, Adjoua Bongo Ondimba Moctar doit certainement méditer sur son sort à la prison centrale de Franceville. Au sortir de son séjour carcéral, il devrait apprendre à respecter les lois et règlements établis en République gabonaise pour vivre en toute quiétude.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here