Alain Claude Bilie-By Nze : «Nous ne mènerons pas une campagne de slogan…»

0
1116
Alain Claude Bilie By Nzé.

Le candidat aux élections législatives du 6 d’octobre prochain pour le siège unique du 2ème arrondissement de la Commune de Makokou dans le canton de Ntang-Louli, situé dans la province de l’Ogooué-Ivindo, a reçu les fils et filles de cette localité le samedi 15 septembre 2018 dernier à la Chambre de commerce de Libreville. Ce dernier a indiqué à cette occasion qu’il ne mènerait pas une campagne de slogan mais  qu’il proposait en lieu et place, une nouvelle alliance en accord avec l’environnement actuel du Gabon.

S’adressant à cœur ouvert aux siens lors de la rencontre, Alain Claude Bilie-By Nze, a à  deux semaines du lancement de la campagne électorale, profité de l’occasion pour présenter aux fils et aux filles du canton Ntang-Louli, les axes sur lesquels s’articuleront principalement sa campagne. Ce dernier devrait mettre  l’accent sur les choses utiles et fondamentales à sa communauté.

«Nous ne mènerons pas une campagne de slogan, mais une campagne d’explication pour essayer de résoudre les problèmes au plus près des populations. De sorte que celui qui veut faire un petit commerce au lieu de mettre 10 000 francs dans un tee-shirt, on essayera d’accompagner celui qui veut le faire. «Ma sœur m’a fait une réflexion l’autre jour : «Le paracétamol peut sauver une personne d’un AVC. Mais la casquette et le tee-shirt que l’on achète pour une campagne, coûtent plus qu’un paracétamol». Voilà pourquoi, nous devons mener une campagne en fonction de notre environnement, qui est un environnement de difficulté sociale, de pauvreté. Et si la campagne s’est «votez-moi !»Je m’en vais, cela n’a pas d’intérêt», a-t-il indiqué.

En effet, pour mener à bien sa mission, ce dernier n’a eu de cesse de prôner pour une nouvelle alliance. «Une nouvelle alliance pour jeter à la rivière nos mauvaises façons de faire. Nos rancœurs, nos rancunes. Une nouvelle alliance pour que plus que par le passé, on fasse preuve de solidarité. Celui qui a, qu’il pense à celui qui n’a pas. Je sais ce que c’est que l’égalité des chances, je suis un produit de l’égalité des chances. Nous qui avons eu ce privilège devons aujourd’hui penser aux autres. Nous mènerons la campagne avec une coopérative, pour apporter des solutions aux problèmes que les uns et les autres ont. Nous proposons une nouvelle alliance pour sortir de nos divisions inutiles. Nous devons nous rassembler», a-t-il déclaré aux siens.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here