Agence Nationale des Parcs Nationaux : Deux mois sans salaire.

0
1601
Une vue d'un parc national dans le Haut-Ogooué.

Difficile pour ses pères et mères de famille de l’agence nationale des parcs nationaux (ANPN), qui vivent un véritable un calvaire depuis pratiquement deux mois au sein de cette structure. Conséquence de cet état de fait, bien connu de l’ancien secrétaire exécutif de l’ANPN Lee White, l’incapacité des agents de se prendre correctement en charge.  

Dans cette agence qui donne l’envie d’y travailler, oubliant le calvaire que traverse les animateurs,  le personnel n’a que ses yeux pour constater la désolation ; de fois c’est juste des avances sur salaire moyennant le ¼  de ce qu’ils perçoivent  à la fin du mois à prendre ou à laisser, un mauvais traitement qui ressemble à l’époque coloniale bien n’exécuter par le prédécesseur de Lee White.

Cette situation, selon une source était fréquente avant le départ de  Lee White,  lequel maltraitait le personnel avec force et rage. L’ANPN renvoie l’image  d’une agence qui donne l’impression de ne pas bénéficier  du soutien de l’Etat. L’homme croyait être  incontournable et pensait   ne pas  s’inquiéter de quoi que ce soit, tant  il avait à sa merci des gabonais sans défense qu’il avait trouvé. Confirme une autre source.

Ainsi,   pour certains agents, le manque de moyens de transport pour se rendre à leur lieu de travail, préfèrent s’absenter, pendant que d’autres optent pour le système  de  présence deux ou trois fois  par semaine pour éviter  d’abandonner leurs postes. C’est  malheureusement le constat à  l’agence nationale des parcs nationaux(ANPN).

Pour l’heure, les agents  attendent que leurs conditions s’améliorent  dans cet environnement qui mérite beaucoup d’attention, au regard de la mission de conservation de la faune et de la  flore au sein des parcs 13 parcs nationaux si chers  au défunt président Omar Bongo Ondimba.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here