Affaires sociales : Les longs couteaux !

0
978
Pierre Mintsa, le Président de la centrale Syndicale MSTGV

Rien ne va plus entre Denise Mekam’ne ministre de la santé et le secrétaire générale Lisette Mambania qui se vouent une détestation réciproque au point d’impacter négativement le fonctionnement normal de l’administration de ce ministère.

Le torchon brûle entre le ministre d’Etat à la santé  et le secrétaire générale des affaires sociales.  Cette lutte, d’ailleurs inutile au vu des prérogatives clairement définies  dans  les textes qui régissent les fonctions de l’une et de l’autre, n’a pour seule motivation que l’affirmation des égos. Car le ministre d’Etat assume la fonction politique alors que le secrétaire générale à la fonction administrative.  Comment  comprendre alors qu’une secrétaire générale  soit en conflit ouvert avec sa cheffe hiérarchique qui plus est, ministre d’Etat ? Jean Eyeghe Ndong, ancien Premier ministre, avait eu raison d’affirmer qu’il  y a «  dans notre administration des super directeurs  plus influents et plus forts  que les ministres voire, le Premier ministre que je suis ».

« La cohabitation entre moi, le  ministre d’Etat, Ministre de la santé Denise Mekam’ne  et le secrétaire générale des affaires sociales Lisette Mambania n’est plus possible ». En effet, le secrétaire général du SAPAS a assisté à la sommation du ministre d’Etat ce mercredi 05 juin à Air France enjoignant le secrétaire général de libérer les lieux après cinq déménagements successifs depuis janvier 2019.

En 2009, lorsqu’il s’est  agi  de la prime d’incitation à la performance (PIF), Denise Mekam’ne avait donné un niet aux syndicalistes en utilisant une image assez triviale qu’il fallait  qu’un sixième doigt sorte d’abord de sa main, sans pourtant préciser laquelle !

Et pour montrer sa volonté de bloquer les activités des affaires sociales, le bureau du ministre d’Etat en charge de la santé au 3ème étage  à Air France est vide, inutilisé, alors que son ministre délégué Jonathan Ntoutoume Ngome au deuxième étage, est sans ascenseur. Situation qui était loin d’être le cas des précédents bureaux  à   Batavéa  où il disposait d’un ascenseur. De plus, le secrétariat général des affaires sociales n’a plus de bureau par  la seule volonté de Denise Mekam’ne. Un  véritable désordre. Quel est le problème ? S’est interrogé Pierre Mintsa qui estime que ce torchon qui brûle entre Denise Mekam’ne et Lisette Mambania  cacherait quelques choses, que les deux Dames refusent de dénoncer publiquement.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here