A quand une issue favorable pour les déflatés de l’AGP ?

0
550
Une vue des déflatés

Avec la crise sanitaire du Covid-19, les déflatés de l’Agence Gabonaise de Presse (AGP), se trouvent plus que jamais dans la tourmente. Pourtant un plan social a été négocié au profit d’un collectif de 49 agents dont le montant des indemnités s’élève à 285 millions de francs CFA.

Lesdits agents sont depuis ce matin, dans les locaux du Trésor Central de Libreville. Car depuis leur licenciement le 29 décembre 2017, ils ont entrepris les démarches pour le paiement de leurs droits légaux. Aujourd’hui, le dossier a énormément avancé, et il se trouve actuellement au niveau de la Direction du règlement du Trésor. Les déflatés sont là actuellement pour qu’on leur donne des précisions sur la date de leur paiement. Donc, le dossier bloque au niveau du règlement.

En effet, depuis le 20 juillet 2020, le dossier est au Trésor à la Direction du règlement. Les déflatés ont entrepris des démarches pour rencontrer à la fois le Directeur du règlement et le Trésorier Central (c’est lui qui donne l’ordre de payer), sans suite. Pourtant, ils avaient rempli des demandes d’audience.

Pour rappel, il y a deux semaines, les déflatés de l’AGP s’étaient déjà rendus au Trésor. Cette administration avait demandé un peu de temps, mais jusqu’à présent les agents n’ont pas eu de retour.

Avec cette attitude, les déflatés ont décidés de faire des sit-in au Trésor tous les matins jusqu’à satisfaction totale. Ils déclarent même que « Tant qu’on ne rentre pas en possession de notre argent on ne partira pas du Trésor. »

Comment comprendre que d’autres entités qui ont des plans sociaux à plusieurs milliards de francs CFA ont été payées. Même que là récemment, les personnels de santé ont perçu la prime Covid. Il est facile de comprendre que cette décision vient du Président de la République, qui précise pour autant que tous les plans sociaux soient payés intégralement. Ce qui a été fait. « Ils ont payé l’ANGTI, l’ANAGEISC à cout de milliards, par rapport à nous qui sommes à 285 millions. Pourquoi deux poids deux mesures ? Le plan social par exemple de l’ANGTI s’est fait entre 2018 et 2019, pourtant ils ont été payés » affirme notre source qui a requis l’anonymat.

Les déflatés de l’AGP sont laissés à eux-mêmes. Gageons que leur revendication soit entendue.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here