« 4ème arrondissement, la guerre est ouverte ».

0
570
4ème arrondissement, la guerre est ouverte.

Si Barro Chambrier semble être le rouleau compresseur, il n’en demeure pas moins que son parti est désormais affaibli par « l’os » Michel Mengha qui est venu confirmé les appréhensions et les soupçons des gabonais sur les réelles motivations des hommes politiques.

En effet, de nombreux observateurs de la classe politique gabonaise soutiennent qu’il n’y a pas d’opposants au Gabon, parce que ce sont les mêmes qui font le procès d’Ali Bongo Ondimba le jour, mais qui la nuit tombée vont au bord de mer suivez notre regard.

Dans le deuxième arrondissement, la tendance est moins alarmante pour le parti au pouvoir compte tenu de l’absence de « Nza nfe » (Jean Eyéghé Ndong). Au sixième Eliane Frida Mindoungani du CLR semble avoir les faveurs des pronostics devant Cyprien Ndong du PDG parti au pouvoir, oubliant qu’il a réussi à s’imposer devant Jean Marie Ntoutoume Essone, le fils de Paul Biyoghe Mba.

Cette élection met en exergue deux aspects non négligeables, la présence massive des femmes d’expérience sur la scène politique et malheureusement aussi les moyens financiers qui poussent désormais les candidats à sortir leurs calculettes. La semaine s’annonce donc très mouvementée. Pour revenir au 4ème arrondissement, « le CLR en pole position ».

Barro Chambrier devrait craindre la détermination et la pugnacité de sa cadette Patricia Tayé Zodi qui s’affirme de plus en plus comme la championne revancharde qui a les faveurs de toutes les couches du cette circonscription. Souhaitons simplement bonne chance aux uns et aux autres dans l’intérêt de la nation.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here