300 jeunes reçoivent des attestations de chômage : complicité de l’UNESCO.

0
1742
les chômeurs, juste après la cérémonie.

La cérémonie des attestations de chômage a vu la présence du président de la république du Gabon, avec pour complice la directrice générale de l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation,  la science  et la culture (UNESCO), Audrey Azoulay, venue normalement au Gabon pour faire la point de la coopération avec cette institution.

300 meilleurs étudiants du programme Train My Generation : Gabon 5 000 des centres de Libreville, viennent grossir de ce fait, le taux de chômage en milieu jeune en république gabonaise.

 Né de l’ambition du président Ali Bongo Ondimba de voir la jeunesse gabonaise mieux formée et outillée pour contribuer au développement de notre pays, ce programme de trois ans aura permis la formation de 4.786 jeunes aux technologies de l’information et de la communication pour l’enseignement (TICE) et de 400 autres jeunes dans 7 filières différentes des métiers d’assistant IT, malheureusement ils seront confrontés à la pauvreté parce pas d’emplois pour se prendre en charge.

 « En suivant la vision amorcée par le Président de la République, chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba, lors du New York Forum en 2013, nous avons décidé ensemble de cheminer vers le progrès et d’acquérir une meilleure connaissance du numérique au Gabon », a déclaré la représentante des lauréats, Mme Clara Adama Nkola Maiguri, cette dernière oublie la réalité du terrain et devrait faire un tour à l’office national de l’emploi.

Pour clôturer l’événement, il fallait cette belle phrase d’Ali Bongo Ondimba, laquelle s’appuie sur les propos de la Dame de l’UNESCO, en reconnaissant  que cette formation « qui est un modèle dans la sous-région ».

Déjà, parlant du numérique en terme de connexion, le Gabon accuse un grand retard pour ce qui du WIFI, et gagnerait à suivre l’exemple du Rwanda, qui ne fait pas de ce dernier un prestige, car même en pleine forêt  il y a le WIFI. Ceci permettra aux jeunes de se distraire en attendant le travail pour l’horizon 2025.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here