Réclamation de la régularisation de la situation administrative des enseignants par la Conasysed.

0
91
Rassemblement des membres de la conasysed, image d'archives

La Conasysed qui est l’agent de promotion et de défense des droits de l’homme au Gabon, a dans une missive adressé le lundi 11 février dernier au premier ministre, exigé de tout urgence la régularisation administrative et financière des milliers d’enseignants issus des promotions 2015-2016 des écoles comme l’ENS, l’ENI et autres et qui depuis lors vivent dans des conditions déplorables.

« Cette situation de déshumanisation et de précarisation dans laquelle se trouvent ces milliers d’enseignants obligés de revendiquer leurs droits pacifiquement en observant actuellement une grève de faim devant la cathédrale Sainte Marie en dépit des menaces et intimidation, est en totale violation des textes de lois en tête desquels, la déclaration universelle des droits de l’Homme», a indiqué le Bureau intersyndical de la Conasysed.

Dans l’intérêt général et pour le bien de tous, l’Agent de promotion et de défense des droits de l’homme, exige que l’actuel premier ministre, Chef du gouvernement prenne ce dossier en main et régularise de manière effective et sans délais, la situation de ces enseignants. Faute de quoi, «La Conasysed se réserve le droit d’entreprendre toutes les actions légales visant à faire aboutir ledit dossier et de saisir les juridictions compétentes ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here