Gabon/ Issoze Ngondet et le bien-être des populations

0
1269

Dans sa déclaration de politique générale, le premier ministre n’a pas manqué de relever le combat contre la vie chère pour accroître le pouvoir d’achat des gabonais. Ces mesures salutaires qui risque de ne pas voir le jour ne sont autres que : la baisse des coûts portuaires, la baisse du prix des produits locaux, notamment celui du poisson, l’organisation régulière des comités provinciaux des prix, sous la présidence des Gouverneurs, la tenue régulière des réunions du Comité Interministériel de Lutte contre la vie chère présidée par le Premier Ministre, Chef du Gouvernement.
Le premier gouvernement de Frank Emmanuel Issoze Ngondet a également évoqué la masse salariale.
« Aussi, le Gouvernement entend-il veiller à contenir la masse salariale, tout en rendant cet objectif compatible avec nos objectifs de développement.
Différentes pistes sont à explorer, parmi lesquelles il pourrait s’agir : de procéder aux départs systématiques des personnes ayant atteint l’âge limite de la retraite; de finaliser le programme des départs volontaires à la retraite ; et d’autres que nous débattrons avec le parlement très vite », a énuméré le premier Ministre.
Les besoins sociaux de base ont constitué l’un des temps forts de la déclaration de politique générale au regard de la forte demande. « Le secteur de l’eau et de l’énergie occupe une place centrale. La demande en énergie exprimée par le secteur industriel est importante. Il nous faut accroître notre capacité de production énergétique. Il nous faut aussi accroître notre production pour satisfaire la demande des ménages tant dans les zones urbaines que rurales. La demande en eau potable reste elle aussi élevée, qu’il s’agisse des grandes agglomérations urbaines ou des petites communes. Ici, il nous faut non seulement renforcer la production, mais aussi améliorer les capacités de distribution », a renchéri le premier Ministre.
Certes le défi se présente à l’équipe d’Issoze Ngondet qui doit faire preuve de professionnalisme en gérant avec parcimonie Face à ce défi majeur, la préoccupation immédiate de la fin de la concession avec la SEEG/VEOLIA, fixée au 30 juin 2017.
Lathierre

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here