Transport aérien : Fly Air Gabon Holding augure une nouvelle ère.

0
272
GSEZ AIRPORT et sa Certification du nouveau gestionnaire de l’aéroport Léon Mba.

Le 7 février 2024, le Conseil des ministres de la transition a donné son feu vert à la création de Fly Air Gabon Holding, une entreprise publique destinée à revitaliser le secteur aérien gabonais suite à la débâcle d’Air Gabon. Cette initiative, portée par le gouvernement de transition, vise à prendre des participations dans des compagnies aériennes locales et étrangères, avec pour objectif principal de soutenir le développement du transport aérien dans le pays.

Fly Air Gabon Holding, également connue sous l’acronyme Flagh, se positionne comme le bras armé de l’État gabonais dans ce domaine stratégique. Son rôle crucial inclut la consolidation des actifs de l’État en vue de la création annoncée d’une nouvelle compagnie aérienne nationale. Cette démarche ambitieuse, initiée par le Président de la transition, le Général Brice Clotaire Oligui Nguema, dans son discours de fin d’année 2023, suscite un véritable engouement parmi la population gabonaise, en quête d’une compagnie aérienne d’envergure internationale pour représenter fièrement les couleurs du Gabon à travers le monde.

Cependant, au-delà de l’enthousiasme généré par ce projet, se pose la question cruciale de sa viabilité. Les précédents échecs d’Air Gabon en 2005 et d’Equatorial Congo Airlines en 2016, ainsi que la situation précaire de compagnies aériennes étatiques comme Camair Co au Cameroun, soulèvent des doutes légitimes quant à la durabilité financière d’une telle entreprise. De plus, les défis liés à l’amélioration des infrastructures aéroportuaires au Gabon ne peuvent être négligés. La vétusté et l’inadéquation aux normes internationales des aéroports du pays représentent un obstacle majeur à la croissance du secteur aérien.

Néanmoins, le gouvernement gabonais semble conscient de ces défis et s’engage à y faire face. Dans le cadre du Plan national de développement pour la transition 2024-2026, des mesures visant à moderniser et étendre les infrastructures aéroportuaires sont envisagées. Le Président de la transition a annoncé le lancement de vastes chantiers de rénovation, notamment dans les aéroports de Makokou et d’Oyem. Cependant, des clarifications sur les sources de financement de ces projets restent attendues.

L’initiative de création de Fly Air Gabon Holding marque un tournant dans l’histoire de l’aviation gabonaise. Si les défis sont nombreux, notamment en termes de viabilité financière et d’infrastructures, cette entreprise témoigne de la détermination du Gabon à reconquérir le ciel et à offrir à ses citoyens et au monde une compagnie aérienne nationale digne de ce nom.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here