Toujours pas de sortie du Gabon pour l’opposant Jean Ping.

0
1469
Jean Ping, Président de la coalition pour la nouvelle république.

L’un des avocats de Jean Ping, en la personne de Me Jean-Rémy Bantsantsa, souhaite toujours d’obtenir  l’annulation de l’interdiction  de sortie du Gabon auprès des autorités de la république gabonaise.

Une mesure prise le jour de la convocation de l’opposant  Jean Ping  cité comme témoin dans l’enquête  visant Pascal  Oyougou, «  accusé de complot contre l’autorité de l’Etat » dans un communiqué  rendu public par les autorités du Gabon.  Devant se présenter  au tribunal de première instance de Libreville.  Jean  Ping avait décliné l’invitation des autorités judiciaires et avait envoyé ses  avocats, en l’occurrence Me Jean- Rémy  Bantsantsa, contester cette mesure restrictive de liberté, d’après lui « excessive »  dans le cadre d’une simple convocation en plus ne relevant  pas de la compétence » du juge d’instruction.

Les avocats de Jean Ping  ont réclamés la révocation du juge, une demande  qui doit être examinée par la cour d’appel de Libreville. Dommage pour les avocats de l’opposant, car la cour d’appel n’a pas encore rendu sa décision et l’interdiction de sortie du territoire est donc toujours active en ce milieu du mois de mars.

Treize jours après la célébration de la saint sylvestre, Jean Ping avait tenté de quitter le sol Librevillois  avec pour destination Paris, où il était très attendu, avant de s’embarquer les forces de l’ordre l’avait empêché de prendre son vol, sous les regards impuissants  des soutiens  de l’ancien  candidat malheureux à l’élection présidentielle d’août 2016.

Depuis lors, Jean Ping qui revendique toujours sa victoire face à Ali Bongo Ondimba, n’a pas  effectué d’autres  tentatives de sorties et gère ses affaires depuis son domicile, non loin des Charbonnages à Libreville.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here