Quel est le bénéfice du pays pour les grèves des travailleurs ?

0
200
Les responsables de la FECOREFI durant la grève

La situation du pays mérite un diagnostic lucide pour prescrire des thérapies pertinentes. Aussi, la situation présente doit se faire sans mettre des gants mais dans le respect des personnes.

C’est pourquoi, avant de discuter de la situation syndicale au Gabon, et au-delà du fait que nous sommes en situation d’exception et  en période de pré restauration des institutions, on doit se poser la question de savoir si les syndicats actuels oeuvrent pour ou contraire l’intérêt national. Un petit sondage d’opinion quanti et quali permettrait de répondre de façon démocratique à cette question. C’est à l’issue de ça que le dialogue national pourrait proposer des mesures pour résoudre les conflits avec les syndicats et réduire les grèves au  Gabon.

 

Parmi les propositions possibles, on pourrait envisager une loi de restriction du droit de grève et renforcer les pouvoirs des employeurs pour contrer les actions syndicales.
On pourrait aussi proposer un programme de privatisation de certains secteurs publics ce qui réduirait le pouvoir des syndicats dans ces secteurs et permettrait à ces secteurs de gérer les relations de travail de manière plus autonome. Etc.

 

En réalité, il est temps d’introduire les contrats de performance dans le secteur public au Gabon et d’exiger une gestion axée sur les résultats et l’atteinte des objectifs des agents publics.

 

Les contextes ayant changé, les résidus du pouvoir Bongo-PDG doivent disparaître. Place à la Restauration des Institutions pour notre essor vers la félicité.

PETIT-LAMBERT OVONO ÉVALUATEUR CERTIFIÉ DES POLITIQUES PUBLIQUES PRÉSIDENT DE SOGEVAL

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here