Pour réussir la restauration de l’institution administration publique, une seule, solution: La généralisation du contrat de performance

0
117
Une vue d'une partie du boulevard triomphal de Libreville au Gabon.

Le contrat de performance existe déjà dans certaines administrations gabonaises; ce n’est donc pas une nouveauté. Ce qu’il faut plutôt retenir, et on ne le dira jamais assez, c’est que c’est la solution pour développer le Gabon.

Il est donc temps de mettre en place le contrat de performance et de le généraliser dans l’administration gabonaise. C’est aussi la seule solution pour dénicher les incompétents qui ont enterré le Gabon pendant 63 longues années de pouvoir PDG.  Pour rappel, un contrat de performance est un accord entre deux parties, entre l’État et chacun de ses agents publics, qui définit les objectifs et les résultats attendus d’une prestation de service.
Ce type de contrat est également connu sous le nom de contrat de résultat, contrat de service ou contrat d’objectifs.

Le contrat de performance met l’accent sur les résultats plutôt que sur la manière dont l’objectif sera atteint. Les parties conviennent sur les objectifs à atteindre, et sur les évaluations et les sanctions en cas de non-réalisation des objectifs. Le contrat de performance présente de nombreux avantages; il encourage la créativité et l’innovation, car il laisse une certaine liberté à l’agent public pour trouver la meilleure façon de réaliser les objectifs.

Les avantages d’un contrat de performance incluent aussi la clarté sur les objectifs et les attentes, encouragent  la performance et l’innovation, la flexibilité pour adapter la stratégie en fonction des besoins changeants, ainsi que la répartition des risques entre les parties, sans oublier l’évaluation des résultats et les ajustements si nécessaire.

Mais les contrats de performance peuvent aussi présenter des défis, tels que la difficulté à mesurer certains objectifs, risque de trop se concentrer sur les objectifs au détriment des moyens pour les atteindre, risque d’une moindre efficacité si les parties ne communiquent pas correctement, enfin, risque de conflits si les objectifs ne sont pas atteints ou si les résultats ne sont pas suffisants.

Malgré tout, les avantages l’emportent sur les risques. Les attentes des populations sont si grandes car ce qui les importe, c’est les résultats. Il est donc important pour les parties de bien comprendre les objectifs, les responsabilités et les attentes de chaque partie avant de signer un contrat de performance pour éviter les malentendus et les conflits.

Pour la restauration de l’institution qu’est l’administration publique gabonaise, une seule solution est possible: la mise en place et la généralisation du contrat de performance.
Le vrai débat est là.
Débattons sans passion.

Par PETIT-LAMBERT OVONO ÉVALUATEUR CERTIFIÉ DES POLITIQUES PUBLIQUES PRÉSIDENT DE SOGEVAL

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here