« Phakama Afrika », communiquons sur les Objectifs de développement durable (ODD) pour l’Afrique.

0
828
vue d'un cercle présentant les objectifs du développement pour l'Afrique.
Formuler un nouveau récit pour mieux communiquer sur les objectifs des Agendas 2030 et 2063. Dans le but d’améliorer les efforts de plaidoyer en faveur des actions conjointes par les principaux acteurs et les médias pour la réalisation des ODD et des objectifs de l’Agenda 2063 de l’Union Africaine, l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) a organisé trois jours d’atelier de sensibilisation et de consultation avec des journalistes, des partenaires, des médias et des professionnels de la communication des Agences du Systèmes des Nations Unies et de l’Union Africaine.
Dans son allocution de bienvenue, la Représentante régionale adjointe de la FAO pour l’Afrique, Jocelyn BrownHall a souligné la nécessité d’œuvrer pour une action concertée et d’adopter une approche multisectorielle visant la réalisation des ODD et de l’Agenda 2063. Selon BrownHall, la hausse de l’insécurité alimentaire et nutritionnelle appelle à des actions immédiates pour atteindre les objectifs de développement durable. « Il est temps d’agir. La progression de la faim dans le monde à l’ère des objectifs de développement durable (ODD) sonne l’alarme la plus forte mais le monde ne parvient pas à prendre des mesures de transformation nécessaires pour réaliser les ODD. La situation est alarmante. Nous sommes en retard et nous devons unir nos efforts pour atteindre ces engagements », a déclaré Jocelyn BrownHall.

Les dialogues régionaux récents en Afrique ont recommandé que l’Agenda 2030 sur les ODD et l’Agenda 2063 de l’Union Africaine, qui sont complémentaires, requièrent des actions conjointes accélérées de plaidoyer, de partage et d’échange d’informations. A cet égard, les médias ont la capacité de jouer un rôle clé dans la promotion d’actions communes menées par les parties prenantes.

Renforcer les messages des Agendas 2030 et 2063

 Cette rencontre a permis de sensibiliser les professionnels des médias et les partenaires clés sur les engagements globaux en matière de développement, leurs complémentarités et au rôle des médias et des acteurs non étatiques pour assurer la sécurité alimentaire et nutritionnelle et le développement durable en Afrique. Elle a également servi de plateforme d’échanges et de réseautage entre les différents acteurs de développement ayant une vision commune.

Dans sa communication, le fonctionnaire principal en charge des politiques au Bureau de la FAO pour l’Afrique, Koffi Amegbeto, a réitéré que les convergences entre le programme de développement de l’Union africaine (Agenda 2063) et l’objectif de développement durable 2 (Faim zéro) appellent à une coopération renforcée de tous les acteurs. « Les objectifs similaires de l’Agenda 2063 (et plus spécifiquement de la Déclaration de Malabo) et de l’ODD 2 ont mis en évidence l’impérative nécessité de mutualiser les efforts en cours sur des initiatives de plaidoyer ».

« L’alimentation et l’agriculture sont à la base des transformations nécessaires pour nourrir les hommes, nourrir la planète et créer des moyens de subsistance résilients. L’objectif Faim zéro ne peut être atteint que par la coopération et les partenariats entre multiples acteurs. « Nous souhaitons que durant ces travaux les contributions des professionnels des médias favorisent la création des plateformes de collaboration et nous permettent de formuler des messages originaux et créatifs afin de faire un meilleur plaidoyer pour la réalisation des objectifs de développement durable et l’agenda 2063 » a ajouté Amegbeto.

« Phakama Afrika », communiquons sur les Objectifs de développement durable pour l’Afrique que nous voulons

Avant la clôture des travaux, les participants ont convenu de développer une plateforme innovante, « Phakama Afrika », dans laquelle les journalistes et les influenceurs de la communication seront les principaux acteurs dans l’élaboration de nouveaux messages sur les ODD et l’Agenda 2063.

« Au cours de l’atelier de consultation, les communicateurs ont exprimé et identifié les défis sur la méthode de communication descendante traditionnelle, dans laquelle les agences de développement fournissent des informations prédéfinies, ne laissant aucune propriété à long terme aux journalistes », a déclaré Brown Hall. « Comme le démontre le mot Phakama, qui signifie « se lever » en langue Nguni de l’Afrique australe, nous espérons être les pionniers du discours sur les engagements de développement mondial en Afrique, avec une approche ascendante et de la construction de relations durables avec les communicateurs dans la région Afrique » a-t-elle ajouté.

Forum régional africain sur le développement durable (AFRSD)

 Cette rencontre fait suite à la cinquième session du Forum régional africain sur le développement durable (AFRSD), tenue en avril 2019, qui a permis à la FAO de présenter son rôle dans la promotion du développement durable. De plus, le Forum a souligné la contribution de la FAO à l’amélioration de l’inclusion, de la participation et de la mise en œuvre réussie des objectifs de développement durable dans les 47 pays de l’Afrique subsaharienne.

La FAO travaille à accroître la visibilité des objectifs de développement durable et le cadre stratégique de l’organisation. Les actions de la FAO concernant les ODD visent à lutter contre les causes profondes de la pauvreté et de la faim, à bâtir une société plus juste et à ne laisser ainsi personne de côté. En outre, la FAO a rencontré des partenaires et des parties prenantes pour plaider en faveur d’une vision pour l’alimentation et l’agriculture en tant que clé du développement durable.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here