Oyem/Tournée Présidentielle: Renaud Allogho Akoué lavé de tout soupçon

0
388
Le Président de la Transition soulevant le bras droit de Renaud Allogho Akoué

Le Président de la transition, le Général Brice Clotaire Oligui Nguema a lavé Renaud Allogho Akoué, ancien directeur général de Caisse Nationale de Maladie et de Garantie Sociale (CNAMGS) de tout supçon de détournement de derniers publics lors de sa tournée provinciale dans la province du Woleu-N’Tem.

Renaud Allogho Akoué, ancien directeur général de la Cnamgs avait été incarcéré à la prison centrale de Libreville depuis 2019 pour détournement de fonds publics, concussion et blanchissement des capitaux dans l’exercice de ses fonctions entre octobre 2017 et novembre 2019 à la Cnamgs. Il avait été condamné en 2022 par la cour criminelle spécialisée à 8 ans de réclusion criminelle dont un avec sursis. Il a été libéré le 5 septembre 2023 par le Comité pour la Transition et la Restauration des Institutions(CTRI), qui avait trouvé cette condamnation injuste.

Il a tenu à blanchir Renaud Allogho pour rétablir la vérité devant les habitants du village Nkoume Yenguigne au canton Bissok,  village paternel du Gle Oligui Nguema.’’Il fallait qu’on libére le pays des voyous qui mettaient les autres en prison. C’est ce qu’ils ont fait à Renaud. je savais qu’il était innocent, je n’avais pas encore assez de force pour renverser la situation, on va subir mais un jour ça va allez, il est là libre’’, a t-il dit.

Le fils de Florentin Biloghe Nguema s’est dit aussi très honoré d’être dans son village natale pour répondre aux promesses faites sur la réfection de la paroisse de l’Eglise, suivi de la construction d’une nouvelle chapelle pour adorer le Dieu à l’origine du coup de libération du 30 août dernier. Avant d’ajouter qu’ il fallait libérer le pays de tout ce qui n’allait pas, de la légion étrangère, de la young team’’.

 Renaud Allogho Akoué est désormais libre de ses mouvements après avoir séjourné injustement à la prison centrale de Libreville pour détournement de deniers publics. Il va désormais falloir que le tort posé a ce compatriote soit réparer.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here