COPIL : On est dans quel pays-là ? Quel scandale !

0
1350
La candidate à l'élection Présidentielle Victoire Lasseny Duboze

L’ancienne ministre Victoire Lasseny Duboze dément formellement l’information officielle du Comité de Pilotage et de Lutte contre le Covid-19 (COPIL) sur le troisième décès du Covid-19. Il s’agit du chef du protocole du ministre du pétrole l’Adjudant-Chef Major Ruffin Claude Ndjouma Djoh.

En effet, le défunt qui était son ancien aide de camp n’est pas mort du Covid-19, et de surcroît n’est pas mort aujourd’hui mais depuis le 22 avril dernier.

Aussi, madame Victoire Lasseny Duboze a fait un poste audio: « Ah la famille, je suis obligée de mettre ma voix. Je viens d’avoir la sœur de mon ancien aide de camps, on l’appelait Ruffin, le petit nom du village c’est Ndjouma c’est le fils du général Réuninio.

Elle raconte que la famille s’est retrouvée au cimetière avec le Dr Randi en face de leur frère emballé dans un sac poubelle prêt à être inhumé dans une fosse commune de Mindoubé. Les sœurs ont tellement fait du tapage que l’histoire est remontée jusqu’au Premier ministre qui a appelé le COPIL pour leur demander de rendre le corps de Djouma à sa famille. C’est comme cela qu’elles ont pu récupérer le corps pour l’enterrer dignement dans un cercueil à côté de sa maman à Plein Niger.

Notre parent serait mort le 22 (avril 2020) d’étouffements avec arrêt cardiaque et le COPIL raconte maintenant qu’il serait mort du Covid-19. Il n’y a même pas eu d’examens préalables, rien du tout. En fait, ce sont ses sœurs qui l’emmènent parce que Ruffin dit qu’il ne sent pas bien. Il avait comme une fièvre, il a supporté et quand il n’en pouvait plus, on l’a d’abord amené chez Chambrier (la clinique) qui n’a pas pu le gardé, puis à El Rapha qui non plus n’a pas pu le gardé, et de là, ils se sont rendus à l’Hôpital militaire (HIAOBO) qui n’avait pas de plateaux, mais comme ils sont tombés sur un parent, ce dernier a fait des examens et un scanner. Résultat des courses, Ruffin a des poumons noirs comme quelqu’un qui a été empoisonné. Moi, je ne peux pas l’affirmée parce que je n’étais pas là. Mais ce qui est sûr on les a envoyé acheter des médicaments rapidement. Et c’est au retour, quand les sœurs reviennent vers deux heures et demi qu’on leur annonce que Ruffin a rendu l’âme à deux heures, le cœur a lâché. Il n’y a jamais eu d’examens, ni de dépistages pour affirmer que c’est le Covid-19.

Maintenant, la 3e personne que le COPIL veut mettre là-dedans c’est le pauvre Djouma, le fils de Réuninio et de tante Bobodi. C’est un scandale. Quand on me dit que c’est dans un sac poubelle que le COPIL était prêt a jeté Ruffin dans une fosse commune de Mindoubé, ça me choque. On est dans quel pays-là ! Ça signifie quoi d’augmenter les malades du Covid-19 ? C’est pour justifier quoi ? Qu’on leur a donné de l’argent, que le COPIL justifie qu’il utilise bien cet argent ? Le pauvre Ruffin est mort depuis le 22, le COPIL annonce qu’il est mort le 23, maintenant il annonce que le décès a été prononcé aujourd’hui. Si on vous sort le nom de Ruffin, sachez qu’il est mort depuis le 22 et qu’il n’est pas mort du Covid-19. Je ne sais pas jusqu’où cette affaire ira mais on va de scandales en scandales. Ça me choque. Je viens à peine de discuter avec Toupie qui est la sœur directe de Djouma qui était mon aide de camps quand j’étais ministre. Je vais mettre un petit peu mon grain de sel pour que le COPIL sache que c’était mon parent. »

C’est l’injustice de trop, l’heure est à la condamnation. Le deuil brutal est une épreuve particulièrement cruelle qui conduit les proches à réinterroger leurs convictions et à donner, parfois, une force nouvelle à leur espérance.

À la douleur de perdre un proche s’ajoute souvent, désormais, celle de ne pas pouvoir assister à ses obsèques. Depuis l’annonce du confinement, familles, pompes funèbres et autorités locales sont plongées dans le plus grand flou.

Dans cette situation, comment faire son deuil ? Cette impossibilité d’inhumer correctement ses proches peut être traumatisante, et peser sur le processus de deuil.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here