Musique /Hommage à Coolio : Une place dans l’histoire du hip-hop.

0
363
Pochette du single "Gangsta's Paradise"

Une des figures de la pop culture des années 90, le rappeur américain Coolio, de son vrai nom Artis Leon Ivey Jr vient est décédé le mercredi 28 septembre 2022 à l’âge de 59 ans.

Coolio a débuté sa carrière en Californie à la fin des années 1980, s’enracinant à Los Angeles en 1994 après avoir signé avec Tommy Boy Records. Son single Fantastic Voyage, extrait de son premier album studio It Takes a Thief, s’est hissé à la troisième place du classement Billboard Hot 100.  Mais c’est avec “Gangsta’s Paradise”, sorti en 1995, qui figurait dans la bande son du film “Dangerous Minds” ou “Esprits rebelles” (en français) avec Michelle Pfeiffer, qu’il va atteindre les sommets de la célébrité. Ce titre est devenu le meilleur single de l’année et a valu à Coolio de remporter un Grammy Award pour la meilleure performance rap solo en 1996.

Avec une mélodie reprise du titre “Pastime Paradise” de Stevie Wonder, publié en 1976 dans son album “Songs In The Key of Life”, le tube s’est vendu à des millions d’exemplaires dans le monde entier, atteignant le sommet des classements de musique pop dans 16 pays.

Coolio aimait à dire qu’il ne se doutait pas que la chanson allait subsister pendant tant d’années. « Je n’ai pas écrit Gangsta’s Paradise. C’est elle qui m’a écrit… C’était sa propre entité, là-bas dans le monde des esprits, qui essayait de se frayer un chemin vers le monde, et elle m’a choisi comme vaisseau », assurait-il. « Je n’aurais jamais pensé qu’elle se diffuserait comme elle l’a fait, touchant tous les âges, les races, les genres, les pays et les générations », disait-il.

Par ailleurs, l’artiste multipliait aussi les apparitions au cinéma et à la télévision à partir de 1996. Il a d’ailleurs eu un rôle remarqué dans la célèbre série Une nounou d’enfer, diffusée sur M6 dans les années 90/2000. L’artiste a aussi participé à de grandes productions comme Batman et Robin (1997) ou encore Daredevil (2003).

La légende de Coolio est là: pouvoir allier l’imagerie gangster à des textes engagés, profonds, parfois à l’opposé des clichés west coast de l’époque. Et ses très nombreuses lectures y sont pour beaucoup.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here