Message de la Directrice générale de l’UNESCO.

0
854
Une vue d'un livre.

 Audrey Azoulay, à l’occasion de la journée mondiale du livre et du droit d’auteur, 23 avril 2019. Fenêtres sur nos vies intérieures, les livres ouvrent aussi la voie au respect mutuel et à la compréhension entre les peuples, indépendamment des frontières et des différences.

En cette époque troublée, les livres incarnent la diversité du génie humain, donnant corps à la richesse de l’expérience humaine, verbalisant la quête de sens et d’expression qui nous est commune à tous, et qui fait avancer toutes les sociétés.

Les livres permettent d’unir l’humanité en une seule famille, partageant un passé, une histoire et un patrimoine, afin de construire un avenir commun où toutes les voix sont entendues, au sein du grand chœur des aspirations humaines. Ils sont nos alliés pour diffuser l’éducation, les sciences, la culture et l’information partout dans le monde.

Les livres sont aussi une forme d’expression culturelle qui fait vivre les langues, en se manifestant à travers elles. Chaque livre est créé dans une langue particulière, à l’intention de ses locuteurs. Ainsi, chaque livre est écrit, produit, échangé, utilisé et apprécié dans un cadre linguistique et culturel donné. C’est sur cet important aspect que nous mettons l’accent cette année, car 2019 a été proclamée Année internationale des langues autochtones sous l’impulsion de l’UNESCO, afin de réaffirmer la volonté de la communauté internationale d’aider les peuples autochtones à protéger leurs cultures, leurs savoirs et leurs droits.

Cette journée est l’occasion de réfléchir ensemble aux moyens de mieux diffuser la culture de l’écrit, et de permettre à tous les individus, hommes, femmes et enfants, d’y accéder.

C’est cet esprit d’inclusion et de dialogue qui anime la ville de Sharjah (Émirats arabes unis), Capitale mondiale du livre 2019. Cette désignation prend effet en cette Journée mondiale du livre et du droit d’auteur 2019. Sharjah a été retenue pour son programme « Lisez, vous êtes à Sharjah », qui cible les groupes marginalisés en leur proposant une offre créative, le but étant d’encourager la participation des populations migrantes et de favoriser l’inclusion sociale, la créativité et le respect.

Avec Sharjah, nos partenaires (l’Union internationale des éditeurs, la Fédération internationale des libraires et la Fédération internationale des associations de bibliothécaires et des bibliothèques) et l’ensemble de la communauté internationale, rassemblons-nous pour célébrer les livres, dans lesquels s’expriment la créativité, le désir d’échanger des idées et connaissances et de promouvoir la compréhension, le dialogue et la tolérance. Tel est le message de l’UNESCO en cette Journée mondiale du livre et du droit d’auteur.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here