Max Limoukou sur le terrain pour combattre les microbes.

0
1230
Max Limoukou; le ministre de la santé du Gabon montrant l'exemple.

Dans cette opération de lutte antivectorielle lancée le mardi 21 avril au centre hospitalier universitaire de Libreville(CHUL) rendue possible par le ministre de la santé le Dr Max Limoukou, l’objectif est de combattre contre les moustiques, cafards, rats et autres insectes vecteurs de nombreuses pathologies qui compliquent la santé de l’individu. Conscient de cela, le Dr a tenu à détruire avec la plus grande énergie les bassins de vecteurs de maladies existant dans ladite structure sanitaire.

Pulvérisation des canaux, des latrines, des poubelles et tout autre endroit suspect d’abriter des vecteurs de maladies, Max Limoukou a tenu à tenir l’engin avant de procéder à l’opération. Ceci pour montrer son engagement et sa détermination de lutter les vecteurs se trouvant en milieu hospitalier en ce temps de lutte contre le coronavirus.

« Une structure hospitalière est un endroit où l’on retrouve des infections nosocomiales il est important de souvent procéder à la désinfection, la désinsectisation et à la dératisation  pour éliminer les microbes et leurs foyers », a indiqué Max Limoukou, le ministre de la santé du Gabon.

Une belle initiative qui devrait faire école dans les structures hospitalières de Libreville et de l’arrière-pays.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here