Le proviseur du lycée Épi dément la mort du surveillant et annonce le renforcement de la sécurité.

0
283
Donnet M. Tengue, proviseur du lycée privée EPI de Nzeng-Ayong

Après l’agression à l’arme blanche d’un surveillant en poste au lycée  privé Épi, le proviseur M. Donnet M. Tengue, a démenti la mort et annoncé le renforcement de la sécurité dans son établissement scolaire.

En effet, il a d’abord déploré l’agression de trois coups de couteau du surveillant, Thierry Ndong âgé de 35 ans. Il a annoncé avoir pris de nouvelles mesures visant à prévenir pareille situation déplorable.

Lors d’un point de presse, il a tout de même rassuré les parents d’élèves et toute la communauté scolaire que Thierry Ndong n’est pas mort contrairement à ce qui s’est dit sur les réseaux sociaux. Mais qu’il serait en soins intensifs dans une structure hospitalière de Libreville.

Pour rappel, Thierry Ndong, surveillant au lycée privé Épi de Nzeng-Ayong, a été agressé de trois coups de couteau par un élève de 19 ans en classe de terminale dans ce quartier populaire de Libreville.

Aussi, l’enquête ouverte pour agression à l’arme blanche et confiée aux éléments du commissariat de police de Nzeng-Ayong, théâtre de l’agression permettra de comprendre ce qui a pu emmener le jeune homme en classe de terminale à agir de la sorte. Lui qui est présenté comme étant un élève assidue et calme.

Pour l’heure, l’élève a été interpellé en attendant d’être présenté devant un juge d’instruction.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here