Le parti Pour le changement, demande l’application de l’article 13 de la constitution.

0
968
Paul Nicolas Nguéma, président du PLC prononçant le discours.

Au regard de l’actualité politique autour de la santé du chef de l’Etat gabonais, Ali Bongo Ondimba et de la méthode de communication gouvernementale approximative et peu convaincante, le directoire du parti politique Pour le changement (PLC), a au cours d’une conférence de presse tenue le 13 novembre 2018 à son siège sis à Nzeng Ayong, appelé au respect de l’article 13 de la constitution gabonaise.

Sans nouvelles depuis 15 jours de la première institution du Gabon en la personne du chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba, victime d’un malaise en Arabie Saoudite ;  Et craignant une paralysie de l’activité politique et économique du pays, le directoire du Parti Pour le changement (PLC), a appelé ce mardi à l’application de l’article 13 de la constitution faisant état de la vacance de pouvoir.

«La constitution dans son article 13, organise la vacance de la présidence de la République. Et quelles que soient les manœuvres visant à essayer de flouer le peuple une fois de plus, auxquelles se livrent les thuriféraires du régime, nous sommes bien devant l’un des cas d’espèce qui entre dans le champs d’application de l’article 13 si l’incapacité intellectuelle et où mental est avéré », a indiqué Paul Nicolas Nguéma, président du PLC.

En effet selon ce dernier, l’article 13 de la constitution semble être cousu de mots «obscènes » pour les proches d’Ali Bongo Ondimba. «Cet article prévoit deux cas de figure. La vacance provisoire et l’empêchement définitif. Et la sortie de l’obséquieux porte-parole du gouvernement sur les ondes de RFI, nous éclaire sur la réalité de la situation», a-t- il expliqué, non sans reprocher au porte-parole de la présidence de la République son  «mensonge d’Etat ».

Ali Bongo Ondimba a été victime d’une attaque Vasculaire Cérébrale il y a bientôt deux semaines, aujourd’hui en dépit des réclamations et les jérémiades des partis mineures de l’opposition, aucun de ces leaders ne peut dire en réalité s’il y a un délai à la vacance de pouvoir. Dans le cas d’espèce les médecins affirment qu’Ali est pleinement conscient et récupère peu à peu, la sagesse commande que l’on soit patient.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here