L’association Wabouna, explique les mesures d’austérité.

0
901
les membres de l'association wabouna au stade d'Alibandeng.

L’association « Wabouna », structure des entrepreneurs  engagés s’est  retrouvée ce samedi à Alibandeng  pour expliquer les mesures d’austérités prises lors du conseil des ministres du 21 et 29 juin dernier, ayant  pour but  l’assainissement  des finances publiques au regard de la crise actuelle.  

Ils ont passé en revue les différentes mesures prises lors du conseil des ministres du 21 et 29 juin dernier. Parmi ces mesures figures la réduction des postes de directeur général adjoint, secrétaire général adjoint, la retraite des fonctionnaires pour des raisons de maladie de longue durée, des recrutements à la fonction publique  pour une durée de trois ans, suivi de la diminution des salaires des agents qui touchent plus de 650 000 francs et plus. Selon porte-parole de la présidence de la république, Ike Ngouoni, cité par le président de Wabouna, Hercule Nzé Souala «  Ceci permettra à l’Etat de faire des économies de 70 milliards de francs CFA par an. Il s’agit de capitaliser les économies pour au finish créer des emplois. Des mesures salutaires selon Hercule Nzé Souala, président de Wabouna «  parce qu’elles vont permettre au pays de faire des économies et par la suite construire des hôpitaux, des écoles, des routes et autres », a souligné Hercule Nzé Souala.

Dans cette rencontre citoyenne, le président du Mouvement des entrepreneurs engagés a invité la jeunesse à se prendre en charge par la création des petits métiers, car il estime que L’Etat ne peut plus tout faire.

Des rencontres qui devrait faire école, car il faut le reconnaître certains jeunes s’adonnent encore à des activités comme le braquage, le vol, le viol, en un mot à la délinquance juvénile, au lieu de se prendre véritablement en charge afin de contribuer à l’économie du pays par des activités génératrices de revenus.

Selon le mouvement Wabouna, l’Etat devrait signer des contrats avec des entreprises installées sur le territoire afin de préserver des emplois et de lutter contre le chômage.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here